Show Less
Restricted access

Les exilés polonais en France et la réorganisation pacifique de l'Europe (1940–1989)

Series:

Antoine Marès, Wojciech Prażuch and Inga Kawka

Cet ouvrage est une tentative de croiser les regards de chercheurs français et polonais sur la façon dont des membres de la diaspora polonaise en France – activistes politiques et syndicaux de toute obédience, intellectuels, hommes et femmes de lettres en exil – envisageaient, dans les années 1940-1989, la problématique européenne. Quelle place réservaient-ils à l'Europe centrale et médiane dans la future Europe unie qu'ils appelaient de leur vœux ? Par quels moyens cherchaient-ils à peser sur la politique des instances et des gouvernements occidentaux, à instaurer des liens privilégiés avec les sociétés derrière le rideau de fer ? Loin de se limiter à des questions à caractère purement politique, l'ouvrage tente de mesurer l'apport des exilés polonais à la pensée européenne.

Show Summary Details
Restricted access

De la confédération polono-tchécoslovaque à la fédération d’Europe centrale. Les résultats de la coopération des réfugiés pendant la Seconde Guerre mondiale (Józef Łaptos)

Extract

← 20 | 21 →

Józef Łaptos Université Pédagogique de Cracovie

De la confédération polono-tchécoslovaque à la fédération d’Europe centrale. Les résultats de la coopération des réfugiés pendant la Seconde Guerre mondiale1

Résumé : Le texte tente de présenter les effets de la coopération des réfugiés de l’Europe centrale et orientale regroupés pendant la Seconde Guerre mondiale dans ce qu’on appelle la « petite Europe » de Londres. Profondément convaincus de la nécessité de changements dans la politique intérieure et étrangère de leurs pays, les représentants des petits États situés entre l’Allemagne et la Russie contribuèrent en effet au renouvellement du débat sur l’idée d’intégration au niveau continental pour trouver un substitut à la politique de zones d’influence. Leurs projets relatifs à la transformation de l’Europe centrale et orientale, avant tout la conception d’une fédération d’Europe centrale et orientale, propagée par le président du Conseil polonais Władysław Sikorski et par Edvard Beneš, président du Gouvernement provisoire tchécoslovaque, trouvèrent un large écho non seulement parmi les émigrés, mais aussi dans les milieux gouvernementaux de certains pays d’Europe occidentale et même de pays qui se trouvaient à l’époque dans l’orbite du IIIe Reich.

Mots clés : fédération d’Europe centrale et orientale ; accord Sikorski-Beneš ; intégration européenne ; Europe centrale et orientale

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.