Show Less
Restricted access

Les exilés polonais en France et la réorganisation pacifique de l'Europe (1940–1989)

Series:

Antoine Marès, Wojciech Prażuch and Inga Kawka

Cet ouvrage est une tentative de croiser les regards de chercheurs français et polonais sur la façon dont des membres de la diaspora polonaise en France – activistes politiques et syndicaux de toute obédience, intellectuels, hommes et femmes de lettres en exil – envisageaient, dans les années 1940-1989, la problématique européenne. Quelle place réservaient-ils à l'Europe centrale et médiane dans la future Europe unie qu'ils appelaient de leur vœux ? Par quels moyens cherchaient-ils à peser sur la politique des instances et des gouvernements occidentaux, à instaurer des liens privilégiés avec les sociétés derrière le rideau de fer ? Loin de se limiter à des questions à caractère purement politique, l'ouvrage tente de mesurer l'apport des exilés polonais à la pensée européenne.

Show Summary Details
Restricted access

L’« Internationale verte » et ses visionnaires polonais d’une Europe unie (Arkadiusz Indraszczyk)

Extract

← 44 | 45 →

Arkadiusz IndraszczykInstitut du Mouvement populaire, Varsovie

L’« Internationale verte » et ses visionnaires polonais d’une Europe unie

Résumé : Le texte tente de présenter les propositions en faveur de l’intégration des pays européens d’après 1945 mises en avant par l’Internationale verte ainsi que le soutien apporté à ces propositions par le Parti paysan polonais en France. Il montre les grandes lignes de l’histoire de l’Internationale verte, organisation née de la coopération des partis paysans d’Europe centrale et orientale développée au sein de deux organisations : le Bureau agraire international, (1921–1939) et l’Union paysanne internationale (UPI, 1947–1989) ; propositions pour l’intégration des pays européens, principalement en Europe centrale ; activités des membres de l’UPI en France dans la promotion de l’intégration ; idées des activistes du Parti paysan polonais (PSL) en France sur l’intégration européenne. Les partis paysans proposèrent tout d’abord d’intégrer la zone située, d’un côté, entre l’Allemagne et l’URSS et, de l’autre, entre la mer Baltique, l’Adriatique et la mer Noire. Le principal motif de cette intégration était la protection contre l’agression et les influences de l’Allemagne et de l’URSS ainsi que la volonté d’augmenter le potentiel politique et économique des pays concernés. On mettait aussi en avant des propositions pour fédéraliser la zone. Cependant aucun plan détaillé ne fut élaboré pour réaliser ce projet.

Mots-clés : « Internationale...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.