Show Less
Restricted access

Les exilés polonais en France et la réorganisation pacifique de l'Europe (1940–1989)

Series:

Edited By Antoine Marès, Wojciech Prażuch and Inga Kawka

Cet ouvrage est une tentative de croiser les regards de chercheurs français et polonais sur la façon dont des membres de la diaspora polonaise en France – activistes politiques et syndicaux de toute obédience, intellectuels, hommes et femmes de lettres en exil – envisageaient, dans les années 1940–1989, la problématique européenne. Quelle place réservaient-ils à l'Europe centrale et médiane dans la future Europe unie qu'ils appelaient de leur vœux ? Par quels moyens cherchaient-ils à peser sur la politique des instances et des gouvernements occidentaux, à instaurer des liens privilégiés avec les sociétés derrière le rideau de fer ? Loin de se limiter à des questions à caractère purement politique, l'ouvrage tente de mesurer l'apport des exilés polonais à la pensée européenne.

Show Summary Details
Restricted access

Des Polonais en France au service de l’OTAN ? (Jenny Raflik)

Extract

← 182 | 183 →

Jenny Raflik Université de Cergy-Pontoise

Des Polonais en France au service de l’OTAN ?

Résumé : Si la Pologne a adhéré à l’Alliance atlantique en 1999, des Polonais ont bien travaillé pour elle dès les années cinquante, et en particulier sur le territoire français, entre autres, mais pas seulement, au sein du Polish Labor Service. Fondée notamment sur les archives du ministère des Affaires étrangères français, cette étude se penche sur l’itinéraire en Guerre froide de ces Polonais enrôlés dans l’OTAN.

Mots clés : Polish Labor Service ; OTAN ; Guerre froide ; renseignement ; propagande

Peu de travaux ont porté sur les liens de l’émigration polonaise en France avec l’OTAN pendant la Guerre froide. Daniele Ganser a étudié les réseaux Stay Behind et Gladio, mais sans développer la place spécifique des émigrés de l’Est1. Les études sur les bases américaines en France mentionnent toutes l’existence du Polish Labor Service (PLS)2, mais aucune ne développe les spécificités des gardes polonais au service de l’armée américaine, et encore moins leurs liens avec l’OTAN. Peu de travaux existent d’ailleurs sur le PLS, sinon un article pionnier de Wojciech Jerzy Muszyński3. Pas de travaux, donc, sur le rôle des Polonais dans l’OTAN pendant la guerre froide. Et pourtant, si la Pologne a adhéré à l’Alliance en 1999, des Polonais ont bien travaill...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.