Show Less
Restricted access

Variation, plurilinguisme et évaluation en français langue étrangère

Series:

Edited By Laurent Gajo, Jean-Marc Luscher, Isabelle Racine and Francoise Zay

En articulant les questions de variation, de plurilinguisme, d’évaluation et d’authenticité, cet ouvrage nourrit des débats actuels en français langue étrangère (FLE) et en didactique des langues. Pour le FLE en particulier, l’enjeu consiste à envisager la langue en contexte et en contact, la francophonie se présentant comme un espace d’appropriation du français marqué par la variation et le plurilinguisme, qu’il s’agit de didactiser. Le processus de didactisation interpelle alors les modalités d’évaluation et, en amont, la constitution même du corpus à enseigner et son rapport avec une certaine authenticité. Cet ouvrage intéressera les linguistes, les didacticiens et les enseignants, qui y trouveront des éclairages théoriques originaux et des propositions innovantes pour le travail en classe.

Show Summary Details
Restricted access

Isabelle Racine: Introduction

Extract

Isabelle Racine

Introduction

Le choix de débuter cet ouvrage par des contributions portant sur la variation n’est pas anodin. Elle joue en effet un rôle central dans ses rapports avec les autres thématiques abordées dans les trois autres parties de ce volume, comme l’a montré Daniel Coste dans son texte introductif. La définition qu’il y donne de la variation renvoie à une question essentielle pour « tout acteur de la didactique du français langue étrangère » (Detey 2017, 93) : « quel français enseigner ? », question qui n’est pas nouvelle puisque Daniel Coste l’évoquait en 1969 déjà (Coste 1969) et qui peut être reformulée en « peut-on – et doit-on – enseigner la variation ? ». Nous nous centrerons ici sur cette problématique au niveau de l’oral. En effet, si la question mérite d’être examinée également pour l’écrit, elle se pose toutefois de manière plus aiguë en ce qui concerne le français parlé (voir Weber 2013). En outre, comme le souligne Detey (2017), la variation ne pouvant pas être traitée « en général », les contributions de cette première partie ciblent essentiellement le niveau phonético-phonologique.

Il convient tout d’abord de rappeler la distinction, qui, comme le relève Detey (2010), est essentielle dans le débat sur l’enseignement de la variation, entre le volet perceptif, à savoir, en phonologie, le matériau linguistique que l’apprenant doit être en mesure de catégoriser, et le volet...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.