Show Less
Restricted access

La pertinence en traduction juridique

Un regard franco-allemand

Series:

Margarete Durr

La traduction juridique représente un risque pouvant déboucher à une critique. L’auteur en identifie les causes et examine les insuffisances du paradigme linguistique de la traduction. L’étude montre l’importance du rôle attribué à la notion de pertinence dans la traduction juridique qui est un mécanisme constitutif du sens. Il en résulte une approche contextualiste de la traduction dont le pivot est la pertinence. Dans cet ouvrage, on explore également les liens entre la pertinence, l’interprétation, l’usage et la qualité. La qualité d’une traduction se mesure dans sa pertinence. On y propose alors une méthode de la traduction associant pertinence et usage, faisant écho aux récentes recherches en langues de spécialité.

Show Summary Details
Restricted access

2. La critique des concepts fondateurs du paradigme linguistique de la traduction

Extract



Pour mieux mettre en exergue le caractère novateur d’une approche de la traduction fondée sur la notion de pertinence, il semble opportun de revenir sur le paradigme linguistique de la traduction et ses concepts fondateurs. Le présent chapitre est consacré à ce retour qui s’opère méthodologiquement sous forme de critique à laquelle seront soumises les trois notions fondamentales de la théorie de la traduction, à savoir la conception logico-positiviste de la signification (2.1), la conception mentaliste de l’intention (2.2) et la notion d’équivalence (2.3). Au préalable, il semble utile de préciser que le terme de « critique » possède des acceptions distinctes selon la nature et la visée de la critique. S’agissant de la nature, la critique est une analyse qui consiste à distinguer, sélectionner, juger, expliquer ou encore interpréter. Le critère de la nature fonde la première acception de la critique qui désigne le jugement motivé d’un « bon juge ». C’est dans cette acception que le terme est utilisé, p. ex. par Voltaire. En se fondant sur le critère de la visée, Kant a défini la notion de critique comme l’activité visant à identifier des conclusions fausses et des erreurs, d’une part, et d’autre part, à établir des principes fondamentaux de la connaissance permettant de distinguer les arguments valables des arguments non valables. Le terme critique s’entend donc ici au sens de l’identification des conclusions fausses qui rendent les notions fondamentales citées ci-dessus inaptes à rendre compte...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.