Show Less
Restricted access

La pertinence en traduction juridique

Un regard franco-allemand

Series:

Margarete Durr

La traduction juridique représente un risque pouvant déboucher à une critique. L’auteur en identifie les causes et examine les insuffisances du paradigme linguistique de la traduction. L’étude montre l’importance du rôle attribué à la notion de pertinence dans la traduction juridique qui est un mécanisme constitutif du sens. Il en résulte une approche contextualiste de la traduction dont le pivot est la pertinence. Dans cet ouvrage, on explore également les liens entre la pertinence, l’interprétation, l’usage et la qualité. La qualité d’une traduction se mesure dans sa pertinence. On y propose alors une méthode de la traduction associant pertinence et usage, faisant écho aux récentes recherches en langues de spécialité.

Show Summary Details
Restricted access

4. La pertinence comme mode articulatoire du sens en traduction juridique

Extract



Ce chapitre vise à opérationnaliser en traduction la notion de pertinence de Schütz et sa théorie de la connaissance. Dans la première partie, une définition de la pertinence en traduction est proposée et les conditions de la mise en œuvre du mécanisme de la pertinence sont décrites (4.1). La seconde partie de ce chapitre vise à opérationnaliser l’épistémologie schützéenne en traduction (4.2). Le rôle majeur dévolu aux connaissances disciplinaires en traduction est précisé (4.3). Il est notamment montré que leur importance cardinale résulte de la corrélation entre les connaissances et la pertinence et que cette corrélation est un facteur constitutif de la compétence traductologique sui generis, et donc de l’expertise du traducteur. À partir de l’analyse du statut des connaissances en traduction, une définition de la compétence traductologique sui generis ainsi que des hypothèses permettant de la mesurer sont proposées (4.4). Enfin, le rôle des connaissances au regard du statut épistémologique du traducteur est également précisé (4.5).

4.1. La définition de la pertinence en traduction

Comme nous l’avons mentionné dans les développements précédents, la notion d’équivalence est la pierre angulaire de la théorie de la traduction, et ce alors même qu’elle n’a pas été définie. Certes, Koller (2011 : 231–238) a défini la traduction en termes de relation d’équivalence:

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.