Show Less

Justice, Droit et Justification

Perspectives transculturelles

Series:

Edited By Jacques Poulain, Hans Jörg Sandkühler and Fathi Triki

Ce volume est consacré à une interrogation sur la signification des notions de « justice », « droit » et « justification » et à leur corrélation et contextualité culturelles. Étant donné que dans le monde dans lequel nous vivons, droit et justice ne coïncident pas a priori, l’énoncé « le droit se base sur la justice » serait donc un énoncé descriptif erroné. Les notions de « justice », de « droit » et de « justification » sont des éléments et fonctions de théorie normative. Ni l’idée de droit – la justice – ni le droit positif ne peuvent se comprendre comme une objectivité ontiquement « donnée » par la nature, par la raison ou par l’histoire, une objectivité que les sujets de droit n’auraient qu’à reconnaître. Le savoir et les actions morales s’élaborent dans les contextes du pluralisme des cultures épistémiques et des pratiques sociales. Les normes de conduite dérivent d’une multitude de versions culturelles du monde dans les contextes desquelles les perceptions du bien, de la justice, de l’acte juste, de la reconnaissance et de la réconciliation se différencient également. Le volume développe ces questions dans un esprit critique et dans la perspective transculturelle du dialogue arabo-allemand de l’UNESCO, auquel participent des spécialistes de l’épistémologie, de la philosophie politique, de l’histoire de la philosophie et des religions, notamment de l’Islam.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Fathi Triki Justification et violence 37

Extract

37 Fathi Triki Justification et violence Le problème de la justification est certainement à l’ordre du jour. Après le développement des éthiques pratiques et dans le sillage de la théorie de la justice de Rawls, on a commencé à mettre en œuvre des systèmes de justification qui, dans un sens, essaient de rétablir ce que Rawls appelle un équilibre réfléchi entre théorie et pratique, et dans un autre, proposent de se référer toujours à un ensemble de jugements moraux et à des principes qui expliquent et l’action et la théorie et les rendent largement acceptables. Nous aurons le souci, dans notre intervention, d’examiner un des modes de justification de la violence en général et de la guerre en particulier et de critiquer ces systèmes de justification qui peuvent dévier et devenir une arme contre la dignité humaine. Mais auparavant, permettez-moi de rappeler quelques distinc- tions concernant le sens de ce terme qui peuvent s’avérer importantes dans notre analyse. A cet effet, il y a lieu d’abord d’examiner le sens de justification. Dérivée du latin justitia qui vient de justus, la justification indique l’action ou le processus qui rendent conforme au droit, lui-même provenant de jus/juris. Ety- mologiquement donc, justifier c’est « faire juste ». Mais très vite, ce terme qui indiquait simplement rendre juste ou conforme à une norme ou à une règle morale prend le sens de ce qui vise proprement quelque chose qui est...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.