Show Less

Regards français sur le conflit nord-irlandais

Series:

Karine Deslandes

Les journalistes français n’ont pu rester insensibles au conflit qui s’est déroulé en Irlande du Nord de 1968 à 1998. Dans la presse d’information politique et générale, ils ont livré à leurs lecteurs leurs perceptions des causes des Troubles nord-irlandais. Ils ont dévoilé leurs positions quant à la politique britannique menée en Irlande du Nord et à la violence paramilitaire de l’IRA et des groupes loyalistes. Ils ont également réagi aux différentes initiatives de paix entreprises. Il apparaît que les contingences de la vie politique française, le clivage gauche/droite très marqué en France ainsi que l’Histoire de France ont joué un rôle indéniable dans la formation de l’image médiatique française du conflit nord-irlandais.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

INTRODUCTION

Extract

Quand j’ai annoncé, en 2001, que j’avais obtenu un poste de lectrice à l’Université d’Ulster et que je partais donc vivre en Irlande du Nord, on m’a de suite mise en garde, me parlant de guerre de religion entre catholiques et protes- tants ou encore de conflit colonial entre l’IRA et les Britanniques. J’ai passé huit années en Irlande du Nord, où j’ai découvert une réalité bien différente : les « Troubles »1 nord-irlandais qui, de 1968 à 1998 ont fait 3289 victimes, étaient avant tout de nature politique puisque le désaccord fondamental portait sur la légitimité de l’entité politique qu’était l’Irlande du Nord : les nationalistes et ré- publicains mais également de nombreux hommes politiques de la République d’Irlande souhaitaient la réunification de l’île et considéraient l’Irlande du Nord comme un État artificiel, créé en 1921 par le gouvernement britannique pour assurer une majorité protestante britannique et garder ainsi le contrôle de la par- tie la plus prospère de l’île. En revanche, les unionistes et loyalistes, qui représentaient la majorité de la population nord-irlandaise, défendaient le statut de l’Irlande du Nord en tant que province du Royaume-Uni et voyaient le pro- testantisme comme faisant partie de leur identité britannique2. J’ai donc cherché à savoir comment ce conflit avait été présenté aux Fran- çais tout au long des trente années qu’il a duré. Les médias représentent de nos jours la source principale d’information, notamment en...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.