Show Less
Restricted access

Im/politesse et rituels interactionnels en contextes plurilingues et multiculturels

Situations, Stratégies, Enjeux

Series:

Edited By Bernard Mulo Farenkia

Les contributions de ce volume explorent la politesse, l’impolitesse et les rituels interactionnels en contextes africains. Recourant à une pluralité d’approches et d’espaces géographiques et culturels, les auteurs décryptent les contextes situationnels et culturels dans lesquels, les stratégies discursives à travers lesquelles et les enjeux pour lesquels les actes et événements communicatifs étudiés sont actualisés et, dans certains cas, leur cooccurrence avec d’autres phénomènes pragmatiques. Une première partie aborde les pratiques de l’impolitesse en milieu universitaire ainsi que dans les conversations quotidiennes et les discours médiatique et littéraire. Une seconde partie porte sur la textualisation de la politesse, les fonctions socio-pragmatiques des termes d’adresse, la gestion des faces dans l’expression du refus et la créativité lexicale au service de la politesse. Une troisième partie est consacrée aux formes et fonctions de deux rituels interactionnels: échanges de salutations et remerciements. Au total, des études variées susceptibles d’inspirer d’autres travaux et d’étendre le champ d’étude des actes pragmatiques en contextes postcoloniaux : celui de la pragmatique postcoloniale.
Show Summary Details
Restricted access

« Toi-même merci ! » : Entre politesse et impolitesse dans les interactions en Côte d’Ivoire

Extract

← 34 | 35 →

Oumarou Boukari Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire)

« Toi-même merci ! »: entre politesse et impolitesse dans les interactions en Côte d’Ivoire

Résumé: Bien qu’elle estime que le modèle de Brown et Levinson basé sur l’adoucissement des FTAs est le plus puissant et le plus élaboré pour traiter des phénomènes de politesse linguistique, Kerbrat- Orecchioni le juge pessimiste. Pour elle il est nécessaire d’y introduire les notions de FFA et de politesse positive. Dans le présent travail par contre nous montrons à partir d’une approche constructiviste basée sur des interactions de quatre communautés linguistiques en Côte d’Ivoire (aboure, dioula, songhay et fpi) qu’il est illusoire de vouloir catégoriser les actes de langage en termes de FTA et de FFA.

Abstract: Kerbrat-Orecchioni describes Brown and Levinson’s model of which is based on the softening of Face Threatening Acts as pessimistic. According to her, it is necessary to improve this model with the concepts of positive politeness and Face Flattering Act. In this study, a constructivist approach to interactions from four linguistic communities In Ivory Coast (Aboure, Dioula, Songhay and fpi), I show that it is illusory to categorize speech acts in terms of the FTA and FFA.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.