Show Less
Restricted access

Colonisation et décolonisation dans les cultures historiques et les politiques de mémoire nationales en Europe

Modules pour l’enseignement de l’histoire

Edited By Uta Fenske, Daniel Groth, Klaus-Michael Guse and Bärbel P. Kuhn

Cet ouvrage offre aux élèves et aux professeurs une nouvelle façon de comprendre dans quelle mesure la colonisation et la décolonisation font partie intégrante d’un passé européen commun et contient un matériel d’enseignement propre à être utilisé dans les cours d’histoire. Les diverses contributions sont les résultats du projet de l’UE CoDec, auquel ont collaboré des partenaires d’Allemagne, d’Autriche, de Belgique, d’Estonie, de Grande-Bretagne, de Pologne et de Suisse. Les divers modules traitent des passés coloniaux, des processus de décolonisation et des politiques de mémoire dans différents pays européens selon une perspective comparative et transnationale. Ils présentent de nombreuses sources nouvelles ainsi que des propositions concrètes pour un enseignement moderne de l’histoire en Europe.
Show Summary Details
Restricted access

Les pommes de terre, le café et le sucre – ces produits étrangers venus d’outre-mer qui ont changé l’Europe

Extract

Reinhard Wendt

Les pommes de terre, le café et le sucre – ces produits étrangers venus d’outre-mer qui ont changé l’Europe

Introduction aux modules

L’expansion européenne a transformé le monde. Il s’agissait d’un processus à deux faces : une dynamique partant de l’Europe et orientée vers l’extérieur, et une seconde dynamique, orientée vers l’intérieur de l’Europe. Cette dimension d’action de diffusion était liée de façon indissociable avec celle qui visait l’Europe et qui en faisait l’objet des influences venues du monde situé outre-mer. Ces effets de répercussions concoururent de manière décisive à donner à l’Europe l’aspect qu’elle a aujourd’hui. Ils engagèrent un processus qui transforma progressivement le continent. Des influences venues d’outre-mer s’établirent toujours plus fortement et plus indissolublement dans le cadre de vie des Européens. Ce qui était autrefois inconnu et exotique devint peu à peu quelque chose de courant et souvent même un trait essentiel de l’identité locale, régionale et nationale.

Cette transformation doit être, ici, reconstituée et illustrée à l’aide d’un schéma qui comprend huit phases. Celles-ci ne se succédaient pas toujours les unes aux autres, mais se déroulaient aussi en partie parallèlement. Le schéma est divisé en trois catégories : matériel, vivant, immatériel. Dans la rubrique « matériel » on trouve les biens réunis sous l’appellation « produits coloniaux » et, même si ces distinctions ne sont pas toujours strictes, subdivisés...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.