Show Less
Restricted access

Le Sens en mouvement

Études de sémantique interprétative

Series:

Christophe Gérard L. Cusimano

La sémantique contemporaine est traversée par un paradoxe rarement posé en l’état : si une majorité des linguistes ont admis avec Saussure (au moins depuis la publication des Écrits de linguistique générale) que toute appréhension du langage est tributaire d’un point de vue, ces mêmes linguistes considèrent comme une évidence l’existence de propriétés intrinsèques des lexèmes et des textes. Or ceux-ci ne nous sont jamais accessibles qu’à travers une lecture. Dans ce bref ouvrage, à travers des études sur les adjectifs dérivés de noms d’auteur, sur l’usage des expressions figées dans la bande-dessinée et sur leur devenir, mais encore sur des poèmes médiévaux relevant du non-sens, nous voudrions justement nous interroger sur cette tension entre propriétés des lexèmes et des textes d’une part et, d’autre part, parcours interprétatifs.
Show Summary Details
Restricted access

En guise de préface, une question : quelle sémantique pour le projet saussurien ?

Extract



Dès 1967, Tzvetan Todorov (1967 : 265) notait avec amertume que l’« on pourrait présenter schématiquement l’histoire de la linguistique depuis Saussure comme un rétrécissement et une homogénéisation de son objet. A l’exception de quelques chercheurs, les linguistes se sont préoccupés de ce que Saussure appela la langue, c’est-à-dire un code abstrait, composé de règles, qui nous permet d’émettre et de comprendre les phrases d’une langue ». Si l’on ne peut que lui donner raison au regard de l’année de publication de ces mots, il faut toutefois reconnaître que, depuis, de nombreux linguistes se sont interrogés sur le cadre énonciatif et pragmatique de production de la parole et, plus près du sujet qui nous intéresse ici, sur ce qui fait qu’un texte est texte. Mais le plus incommodant dans cette citation est l’idée que Saussure lui-même aurait intimé l’ordre discret de se focaliser sur la langue, ce qui, on le sait désormais, est plus que douteux. A la décharge de Todorov, les derniers manuscrits de Saussure publiés permettent d’éclairer d’un jour nouveau le projet saussurien, ce que celui-ci ne pouvait alors qu’ignorer.

Ces derniers manuscrits justement n’ont pas livré tous leurs secrets, soit parce que ceux-ci se trouvent par endroits encore trop lacunaires, soit à cause de la difficulté des textes eux-mêmes, qui plus est souvent teintés par les doutes de l’auteur ; à ce titre,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.