Show Less
Restricted access

Génocide, enfance et adolescence dans la littérature, le dessin et au cinéma

Series:

Edited By Silke Segler-Meßner and Isabella von Treskow

L’objectif de ce recueil est d’étudier la vision formée au cours des génocides et des guerres par les enfants et les adolescents ainsi que la symbolisation de l’enfance et de la jeunesse. Les contributions tentent de comprendre l’expression des expériences sur la base de récits, de poésies, de dessins et de témoignages. Centré sur la Shoah en Europe et le génocide des Tutsi au Rwanda, sans pour autant oublier les persécutions national-socialistes des résistants politiques et des Roms, ce volume interdisciplinaire rassemble des articles de base sur la transmission du vécu et sur la réception de l’expérience, du plus jeune âge jusqu’à l’adolescence, de l’emblématique au référentiel, se vouant ainsi à un champ de recherche dont le potentiel n’est pas encore assez exploité.
Show Summary Details
Restricted access

Ne te retourne pas – Récits d’enfants juifs persécutés en France

Extract



Pour comprendre comment, en France, des enfants persécutés par les nazis et les collaborateurs ont vécu la guerre et la volonté d’anéantissement des juifs et ainsi mieux documenter la vision spécifique des enfants sur le déroulement des événements, deux récits seront analysés : Une enfance interdite ou La petite marrane écrit par Evelyne Krief, publié en 1997 dans la série Mémoires du XXe siècle, et « Ne te retourne pas ». Profils perdus par Paul Delcampe qui reprend les récits de sa femme Hedwige Plaut, paru en 2001 dans la même série de la maison d’édition L’Harmattan à Paris. L’objectif principal est d’étudier la représentation des enfances en cachette et de voir dans quelles mesures et avec quelles moyens littéraires l’idée de se mettre à hauteur de l’enfant y est réalisée. L’enfant n’est donc pas pris seulement comme objet d’étude, mais aussi comme sujet comprenant, on ne s’arrêtera pas au statut de victime de l’enfant mais on prendra en considération la représentation enfantine de la réalité telle qu’elle est reconstituée par les textes et essaiera de respecter sa perspective sans minimiser ni l’ampleur, ni la vérité historique, ni la signification de ses paroles habituellement peu écoutées. Ce but rejoint d’ailleurs le point de départ du projet EVE et également celui mentionné par Catherine Coquio et Aurélia Kalisky dans leur Avant-propos à l’anthologie...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.