Show Less
Restricted access

Lieux de vie, lieux de sens

Le couple lieu / identité dans le roman belge contemporain- Rolin-Harpman-Feyder-Lalande-Lamarche-Deltenre

Series:

Judyta Zbierska-Moscicka

Perçue comme un « entre-deux » ou un « carrefour », la Belgique se définit volontiers en termes spatiaux. L’idée d’enracinement lui est chère au même degré que celle d’errance. La littérature thématise cette oscillation entre le dedans et le dehors en recourant à une imagerie complexe, tributaire de la sensibilité de chaque auteur, ainsi que des circonstances historiques et sociales qui le concernent. La période examinée (1960-2012), correspond, dans les représentations romanesques, à un démantèlement progressif de l’objet « maison », processus qui fait écho à des mutations profondes relatives aux phénomènes sociaux liés à l’évolution du sentiment identitaire. L’analyse thématique renouvelée par les apports de la sociologie de l’individu fournit un éclairage nouveau sur les œuvres étudiées.
Show Summary Details
Restricted access

Introduction

Extract



Faire un résumé des romans de Jacqueline Harpman ne pose pas le même genre de problème que faire le compte rendu des romans de Dominique Rolin. L’apparente facilité de présenter la matière de ses textes, qui, dans la plupart des cas, se laisse ordonner assez aisément en des chaînes événementielles saisissables, masque la véritable teneur qui relève de la psychologie la plus fine. Les fiches de lecture des romans choisis de Rolin offrent l’image d’une œuvre qui laisse sur sa faim le lecteur avide de détails concrets. Puisque de l’intrigue il y est rarement question, la caractéristique de l’œuvre fait planer plusieurs doutes et promet un texte qu’il s’agira de découvrir peu à peu, sans jamais être certain de l’élucider tout à fait.

Les romans de Jacqueline Harpman sont, au contraire, fort consistants. L’auteur campe ses personnages, pourvus de noms et d’âge, dans des décors suffisamment bien décrits pour que l’on y accorde une importance certaine. Les noms de lieux où se déroule l’action sont rarement tus, et si tel est le cas, les mobiles en sont variés : il s’agit tantôt d’insister sur le caractère universel de la situation présentée (La mémoire trouble), tantôt de jouer avec l’intertexte, comme dans En toute impunité où le narrateur, peut-être sous l’impact de la lecture du Bonheur dans le crime de Barbey d’Aurevilly, tait...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.