Show Less
Restricted access

Lieux de vie, lieux de sens

Le couple lieu / identité dans le roman belge contemporain- Rolin-Harpman-Feyder-Lalande-Lamarche-Deltenre

Series:

Judyta Zbierska-Moscicka

Perçue comme un « entre-deux » ou un « carrefour », la Belgique se définit volontiers en termes spatiaux. L’idée d’enracinement lui est chère au même degré que celle d’errance. La littérature thématise cette oscillation entre le dedans et le dehors en recourant à une imagerie complexe, tributaire de la sensibilité de chaque auteur, ainsi que des circonstances historiques et sociales qui le concernent. La période examinée (1960-2012), correspond, dans les représentations romanesques, à un démantèlement progressif de l’objet « maison », processus qui fait écho à des mutations profondes relatives aux phénomènes sociaux liés à l’évolution du sentiment identitaire. L’analyse thématique renouvelée par les apports de la sociologie de l’individu fournit un éclairage nouveau sur les œuvres étudiées.
Show Summary Details
Restricted access

Introduction

Extract



« Et vraiment, la raison principale qui m’apparut souvent pour croire à la spécialité de cette âme […] c’est ce phénomène de persistance qui, depuis les plus profonds lointains historiques, s’affirme sur ce territoire spécial, sur ce triangle géographique formant carrefour entre trois nations typiques parmi toutes : la France, l’Allemagne, l’Angleterre. »22

L’idée de chercher dans la spécificité des données spatiales un élément susceptible de contribuer à la formation d’une spécificité mentale, émotionnelle ou spirituelle propre à une collectivité, n’est pas neuve et Edmond Picard, quand il développe, en 1897, ses réflexions autour de la prétendue âme belge, emprunte le chemin tracé avant lui par d’illustres prédécesseurs : Aristote (Politique, trad. fr. 1374), Boileau (L’art poétique, 1674), Montesquieu (De l’esprit des lois, 1748), ou plus près de lui, Madame de Staël (De la littérature, 1800) et Hippolyte Taine (Philosophie de l’art, 1865-1868), pour ne citer que ceux-ci. La théorie des climats trouve au XIXe s., pénétré de scientificité, un terrain fertile où pullulent les idées déterministes et évolutionnistes d’un Geoffroy Saint-Hilaire ou d’un Hippolyte Taine. La réflexion romantique allemande de Johann Gottfried Herder développée autour de l’idée de culture nationale, s’applique parfaitement aux corpus littéraires ; elle insiste sur l’existence d’un « génie » ou d’un « esprit » qui transparaît dans toute émanation symbolique d’un peuple. Une belle pâture pour qui veut, comme Edmond...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.