Show Less
Restricted access

Les émotions dans le discours- Emotions in Discourse

Edited By Peter Blumenthal, Iva Novakova and Dirk Siepmann

Comment les mots permettent-ils d’appréhender ces objets obscurs que sont nos emotions ? Diverses langues européennes offrent-elles les mêmes perspectives sur cette réalité mouvante, explorée aussi par plusieurs disciplines appliquées (didactique, lexicographie, traitement automatique des langues) ? Le volume tente de répondre à ces questions en mettant en relief certaines innovations théoriques et méthodologiques en sémantique lexicale et en analyse du discours.
How do words allow us to understand these obscure objects that are our emotions? Do various European languages offer the same perspective on this changing reality, when explored by several applied disciplines (language teaching, lexicography, natural language processing)? This volume offers answers by highlighting theoretical and methodological innovations in lexical semantics and discourse analysis.
Show Summary Details
Restricted access

Shame and its Near-synonyms in English: a Multivariate Corpus-driven Approach to Social Emotions – Karolina Krawczak

Extract

| 83 →

Shame and its Near-synonyms in English: A Multivariate Corpus-driven Approach to Social Emotions

Karolina Krawczak*

Résumé

Cette étude cherche à décrire les concepts d’émotions sociales. Elle examine l’usage contextualisé de trois lexèmes, qui désignent le concept de la honte, en anglais américain et britannique. Les lexèmes comprennent ashamed (‘honteux’), embarrassed (‘embarrassé’) et humiliated (‘humilié’). Fondé sur les résultats introspectifs de Wierzbicka, on postule une gradation de la gravité et de la temporalité de la conceptualisation de la honte observable par l’expression contextualisée de ces trois lexèmes. Les données sont extraites de sections littéraires de deux corpus, le British National Corpus et le Corpus of Contemporary American English. Les occurrences et leurs contextes sont soumis à une analyse manuelle de traits sémantiques et sociaux. Les résultats de cette analyse relèvent les profils de l’usage multidimensionnel. Pour identifier la structure socio-conceptuelle dans ces profils, on emploie les statistiques multivariées – l’analyse des correspondances multiples et l’analyse de régression logistique multinomial. Les résultats confirment quantitativement l’hypothèse sur la structuration du concept.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.