Show Less
Restricted access

Les émotions dans le discours- Emotions in Discourse

Peter Blumenthal, Iva Novakova and Dirk Siepmann

Comment les mots permettent-ils d’appréhender ces objets obscurs que sont nos emotions ? Diverses langues européennes offrent-elles les mêmes perspectives sur cette réalité mouvante, explorée aussi par plusieurs disciplines appliquées (didactique, lexicographie, traitement automatique des langues) ? Le volume tente de répondre à ces questions en mettant en relief certaines innovations théoriques et méthodologiques en sémantique lexicale et en analyse du discours.
How do words allow us to understand these obscure objects that are our emotions? Do various European languages offer the same perspective on this changing reality, when explored by several applied disciplines (language teaching, lexicography, natural language processing)? This volume offers answers by highlighting theoretical and methodological innovations in lexical semantics and discourse analysis.
Show Summary Details
Restricted access

‘I’m surprised’/‘Are you surprised?’: Surprise as an Argumentation Tool in Verbal Interaction – Agnès Celle/Laure Lansari

Extract

| 267 →

‘I’m surprised’/‘Are you surprised?’: Surprise as an Argumentation Tool in Verbal Interaction**

Agnès Celle & Laure Lansari*

Résumé

Cet article vise à rendre compte de la contribution de l’adjectif attribut surprised à l’organisation de l’argumentation dans le dialogue en anglais actuel. On remarque qu’il n’y a pas de consensus sur le statut émotionnel de la surprise. Pour certains (comme Ortony et al. 1999) la surprise ne fait même pas partie du domaine des émotions. Nous considérons que l’interaction verbale peut aider à définir les lexèmes de surprise. Il est ainsi frappant que la réaction de surprise soit en décalage par rapport à l’expression linguistique de la surprise. Plus précisément, une réaction de surprise ne se manifeste pas nécessairement dans l’emploi de l’adjectif surprised. Vice versa, l’emploi de cet adjectif peut être le reflet d’une réaction non pas émotionnelle mais plutôt émotive, selon la distinction entre communication émotionnelle et communication émotive de Caffi et Janney (1994). Nous soutenons ici que la fonction émotive de l’adjectif surprised est exploitée pragmatiquement par les locuteurs dans l’interaction verbale.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.