Show Less
Restricted access

Morales et politiques postmodernes

Series:

Malgorzata Kowalska

Les auteurs contribuant à ce recueil ont été invités à réfléchir sur notre condition postmoderne, non pas tant sur les sens différents qu’a pris le terme du postmoderne que sur l’heure qu’il est. La réflexion se déroule dans l’horizon de la pensée des classiques du postmodernisme, Jean-François Lyotard en tête, et dans l’horizon des questions qui y sont, explicitement ou implicitement, posées : Qu’en est-il de la possibilité même de l’action politique et du jugement moral dans un monde qui apparaît, à la fois, sans alternative et déboussolé ? Qu’en est-il désormais du sujet de l’action et du jugement ? Ou, plus simplement mais plus pathétiquement aussi, qu’en est-il de l’humain ? Qu’est-ce qu’il devient ou est déjà devenu et comment peut-on encore le penser ?
Show Summary Details
Restricted access

Le politique postmoderne et l’exclusion du social

Extract



Michal Kozlowski

Si elle existe, la philosophie postmoderne comprend plusieurs courants et non pas un seul. Nous n’avons pas l’intention d’élucider leur signification ni même de les tracer tous. Une telle tâche serait non seulement gigantesque mais probablement vouée á l’échec, vus la complexité interne de chacun de ces événements et l’instabilité des limites du postmodernisme lui-même. Pour déclancher notre propos il nous suffit d’évoquer trois déplacements et ré-orientations.

Nous admettons que la philosophie, pour se renouveler historiquement, a toujours besoin d’un support extérieur ou d’une alimentation hétérogène. Autrement dit, elle a besoin de se modeler sur ou au moins de s’inspirer d’une pratique, d’un genre de connaissance, d’une science ou d’un ensemble discursif. Si Platon s’inspire de l’ordre des nombres et de l’abstrait (ainsi que d’un mysticisme ) chez Pythagore, Aristote reste certainement sous l’emprise de sa propre recherche sur le vivant. Et même si cela n’est peut-être pas une règle générale elle vaut pour beaucoup de cas et surtout pour les cas importants (physique Newtonienne pour Kant, philologie historique pour Nietzsche, économie politique pour Marx etc.). Bien évidemment la philosophie digère d’habitude cette hétéronomie et l’absorbe en fonction de son propre domaine, mais cette impression laisse pourtant des traces durables.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.