Show Less
Restricted access

Morales et politiques postmodernes

Series:

Edited By Malgorzata Kowalska

Les auteurs contribuant à ce recueil ont été invités à réfléchir sur notre condition postmoderne, non pas tant sur les sens différents qu’a pris le terme du postmoderne que sur l’heure qu’il est. La réflexion se déroule dans l’horizon de la pensée des classiques du postmodernisme, Jean-François Lyotard en tête, et dans l’horizon des questions qui y sont, explicitement ou implicitement, posées : Qu’en est-il de la possibilité même de l’action politique et du jugement moral dans un monde qui apparaît, à la fois, sans alternative et déboussolé ? Qu’en est-il désormais du sujet de l’action et du jugement ? Ou, plus simplement mais plus pathétiquement aussi, qu’en est-il de l’humain ? Qu’est-ce qu’il devient ou est déjà devenu et comment peut-on encore le penser ?
Show Summary Details
Restricted access

Pour une éthique et politique de drogue

Extract

| 121 →

Pour une ethique et politique de drogue

Michał Herer, Krzysztof Wolański

On va donc parler de la drogue. Pour commencer, on voudrait – au lieu de forger une définition claire et distincte de notre objet de recherche (qu’est-ce que c’est que la drogue ? quelles substances peut-on désigner par ce nom ?) – faire l’esquisse d’une perspective générale, proposer une certaine façon de parler ou d’écrire sur ce sujet, d’ailleurs intuitivement reconnaissable et entouré par tout un réseau de discours. En effet, ce sont ces derniers qui font problème. Etablir une perspective nouvelle nécessite une sorte de nettoyage du terrain, un travail conceptuel qui permettra de la distinguer des discours courants. Car on parle des drogues, on en parle beaucoup, et de manières différentes, même si la majorité de ces analyses et opinions s’inscrivent dans quelques schémas discursifs, schémas qu’on voudrait éviter, non seulement à cause de leur caractère tout fait, mais aussi – et surtout – parce qu’ils ont un trait commun : il s’agit de quelque chose qu’on pourrait appeler des « grands récits », discours globaux ou, au moins, prétendant à l’universalité, qui rapportent la question de l’intoxication à un certain nombre des principes généraux et – ce qui est le plus important – extérieurs par rapport à la pratique de l’intoxication (codes juridiques, règles de la morale prétendue universelle, dogmes théologiques, principes de recherche scientifique ou, enfin, principes suivis par...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.