Show Less
Restricted access

Jonas Ludwig von Heß (1756–1823) et Hambourg

Un engagement politique des Lumières tardives à l’occupation napoléonienne

Series:

David Weber

Journaliste, topographe, auteur d’un récit de voyage, médecin des pauvres puis commandant de la Garde civique hambourgeoise, Jonas Ludwig von Heß est un penseur, mais aussi un acteur socio-culturel. Son parcours éclectique illustre le renouvellement du processus de politisation des Lumières allemandes de 1770 à 1815. Il vise en premier lieu la préservation du patrimoine hambourgeois, puis celle du Saint-Empire dans sa globalité. L’effondrement de ce dernier en 1806 le conduit enfin à adapter son mode de pensée et ses moyens d’action en période d’occupation. Cette étude dévoile au lecteur une stratégie individuelle, résultat de la tension s’opérant entre la réalité et la perception que l’auteur en a. Quelles évolutions identitaires, transferts, interférences et résistances seront alors à l’œuvre ? Replacée dans le contexte hambourgeois et allemand, cette entreprise permet de mieux comprendre la collectivité et la difficulté qu’il y avait alors à penser la paix.

Mit einer ausführlichen Einleitung und einem Resümee in deutscher Sprache.
Show Summary Details
Restricted access

3.3.3.4. La controverse suscitée par la critique du rôle joué par le Sénat du 18 mars au 29 mai 1813

Extract



Le témoignage de Heß ne peut être compris, à la différence de celui de K.A. Varnhagen von Ense, comme un ouvrage de propagande nationale. Il pose certes la question de sa participation à la défense de Hambourg et de ses responsabilités dans la rédition de la ville le 30 mai, mais il tente avant tout de discréditer l’action des cercles sénatoriaux. Il est à la fois une réponse aux critiques que son action a pu susciter à l’extérieur, et un ouvrage polémique envers le Sénat. Il déclenche une controverse qui reflète la lutte pour le pouvoir que se sont livrés les différents groupes en présence à la Restauration1955.

Les Agonies de la république de Hambourg attaquent principalement la passivité du gouvernement hambourgeois1956. Les membres de l’état-major créé par le maire au départ de l’occupant attendraient l’ordre de Tettenborn pour dissoudre la municipalité et rétablir le Sénat dans ses anciennes fonctions, quand Heß et A.A. Abendroth s’entendent sur la nécessité de réformer ← 427 | 428 → rapidement les institutions1957. Heß n’a pas la virulence de K.A. Varnhagen von Ense qui a observé parmi les citoyens (Bürgerschaft) de la « fraîcheur, de la vigueur et du zèle » (Frische, Lebendigkeit und Eifer) quand les administrateurs de la ville (die Behörden) se caractérisaient « sans exception » par « leur nullité, leur appréhension et leur incompétence » (Nichtigkeit, Besorgnis und Unfähigkeit)...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.