Show Less
Restricted access

Les mots sans sépulture

L’écriture de Raharimanana

Series:

Jean-Christophe Delmeule

Que serait le territoire de l’errance lorsqu’il perd ses frontières au cœur du langage ? Une plongée extatique dans la violence et l’indicible ? Un geste poétique qui délivre les chairs et les êtres pour mieux les oublier ? Une mémoire sans cesse revendiquée qui inscrit son exigence dans les amnésies du passé ? Ou le chant désespéré d’une écriture qui fouille et écartèle les sources de la voix et les origines de la création ?
Architecture de la composition et de la décomposition, rétive à toute soumission, l’œuvre de Raharimanana puise dans les formes esthétiques malgaches, les textes sacrés et les traditions orales pour les conjuguer aux inventions langagières les plus vivifiantes. L’œuvre littéraire permet ainsi une appropriation unique de la déchirure, la transgression ouvrant à l’hypothèse d’une union. Si les corps sont meurtris, si les enfants se jettent sur les rochers et si les mères sont violées, c’est dans la volonté d’interroger la littérature quand elle échappe aux classifications et aux normes pour proposer en hallucinations les vérités de la misère et de la domination.
N’hésitant pas à plonger dans les pages les plus noires de l’histoire coloniale, le livre de Jean-Christophe Delmeule met en exergue une des écritures francophones parmi les plus singulières et les plus audacieuses.

Table of contents