Show Less
Restricted access

Les mots du rire : comment les traduire ?

Essais de lexicologie contrastive – Publication du Centre de recherche «Lexiques – Cultures – Traductions» (INALCO)

Series:

Anne-Marie Laurian and Thomas Szende

Humour et traduction ont déjà inspiré bien des analyses. Il ne semble pas que ce soit le cas de la traduction de l’humour. Cet ouvrage réunit vingt-cinq études sur les différents aspects de ce thème et confronte les points de vue de linguistes, traducteurs et enseignants universitaires spécialistes des langues les plus diverses. Ils aident à comprendre en quoi certains textes humoristiques résistent à la traduction et comment il est possible d’éviter les échecs traductionnels. L’humour sollicite du traducteur un travail subtil de transposition, avec parfois de véritables acrobaties linguistiques qui mettent en œuvre des jeux et des situations analogues sinon identiques. Le traducteur doit être attentif aux références et connotations culturelles, sa connaissance de la civilisation étrangère étant pour cela essentielle. La reconstitution de l’humour dans une autre langue est une entreprise délicate qui doit garantir l’intelligibilité des formes et des sens afin que les mots du rire puissent être compris et savourés par un public plus large.
Contenu: Thomas Szende/Anne-Marie Laurian: Avant-propos – Fabrice Antoine: L’humoriste et le traducteur ou quand la traduction s’en mêle... – Henri Boyer: L’humour comme connivence intraculturelle et comme obstacle interculturel – Ting-Au Cheng: L’humour chinois: problèmes de traduction – Jean-Louis Cordonnier: Traduire le discours: Colon et les femmes dans La harpe et l’ombre de Alejo Carpentier – Nicolas Dagher/Joseph Dagher: L’humour chez les Arabes: comment le traduire? – Ayako Kishi/Dominique Desmarchelier: Comment traduire des sensations en japonais et en français? – Marguerite Gricourt: De la tradition du «double sens» dans les devinettes et les plaisanteries en hindi – Marie-Christine Hazaël-Massieux: Humour et diglossie aux Antilles françaises – Amr Helmy Ibrahim: L’humour encore plus que l’amour: réflexions sur la résistance à la traduction – Georges Kassaï: Humour et connivence – Ludmila Kastler: Raymond Devos en russe: pourquoi pas? – Anne-Marie Laurian: La compréhension de l’humour: question de langue ou question de culture? – Judith Lavoie: Le choc de la traduction: l’humour de Mark Twain en français – Hugues Lethierry: Les mots des histoires: les traduire ou les créer? – Antoine Lipou: Les mots de l’humour dans le discours-mixte de la chanson congolaise de variétés – Boris Lobatchev: Des optiques locutoires aux options discursives: traductions des chansons humoristiques russes – Patrick Maurus: Humour d’un texte, humour d’un livre – Christiane Montécot: Les mots du rire au théâtre – Lajos Nyéki: Procédés linguistiques de l’humour: problématique générale appliquée au domaine hongrois – Gérard Petit: Les mots de l’humour: une catégorie lexicale? – Hana Procházková: Les écueils de la traduction de l’humour dans le roman tchèque Les mamies de Petr Šabach – Haïm-Vidal Sephiha: Le rire est le propre de l’homme, en judéo-espagnol aussi – A. Emma Sopeña Balordi: L’ambiguïté linguistique de certaines «perles» du facteur – Marc Tukia: Traductibilité d’énoncés humoristiques en finnois – Corinne Wecksteen: La traduction des jeux de mots dans la presse: une gageure?