Show Less
Restricted access

De l’amour courtois à « l’amour marié »

Le roman allemand (1456-1555)

Series:

Barbara Lafond

Cet ouvrage s’inscrit dans l’histoire des idées, des sentiments et des mentalités des XVe et XVIe siècles en Allemagne. Le corpus, liant Mélusine (1456) de Thüring von Ringoltingen et Maguelonne (1527) de Veit Warbeck à Galmy (1535) et à Gabriotto (1555) de Jörg Wickram et à la traduction des Ethiopiques (1556) par Jean Zschorn, permet de retracer, par l’analyse de ces cinq romans représentatifs, l’évolution du concept d’amour à l’époque charnière qui marque le passage de la Renaissance italienne à la Réforme. Chaque roman est abordé en fonction de trois paradigmes. Dans un premier temps, une approche historique et positiviste confronte le concept d’amour physique véhiculé par la fiction romanesque avec les coutumes de l’époque. L’interprétation du second paramètre, le sentiment amoureux, tient compte de la dimension confessionnelle et philosophique des romans, qu’il s’agisse du néo-platonisme, du protestantisme ou du néo-stoïcisme, mais aussi de leur esthétique propre par l’étude du discours amoureux et des stratégies narratives. Enfin, le mariage, qui représente le troisième élément, s’inscrit dans une logique juridique où l’analyse diachronique essaie de retracer l’institutionnalisation de l’amour. Le recours à une méthodologie qui privilégie la polyvalence des théories littéraires est un moyen de répondre à la complexité problématique et esthétique du sujet.
Contenu : Amour courtois – Amour passion – Renaissance italienne – Réforme - éthique protestante – « Amour marié » - Eros converti en Agapé – Mentalité bourgeoise – Stoïcisme – Modèle baroque.