Chargement...

Syntaxe des pronoms clitiques en arabe

Étude comparative

de Mostafa Rechad (Auteur)
Monographies XII, 276 Pages

Résumé

Ce livre traite des problématiques liées au fonctionnement des pronoms clitiques (affixes pronominaux) en arabe en comparaison avec plusieurs autres langues afro-asiatiques et indo-européennes. De surcroit, il soulève de nombreuses questions concernant la structure syntaxique de la phrase comme celle du mot, en mettant en relief l’interface syntaxe-morphologie.
De nombreuses problématiques y sont analysées, comme l’ordre des mots, la structure de la phrase – à prédicat verbal ou non verbal –, l’incorporation, l’identité catégorielle du pronom clitique et sa projection syntaxique, les traits d’accord, le pronom dit résomptif et l’économie morphosyntaxique.
Par son approche, l’ouvrage offre un juste équilibre entre description linguistique des faits et explication syntaxique et formelle des problématiques soulevées. Le cadre choisi, celui de la grammaire generative permet, non seulement de comparer l’arabe standard et dialectal à un grand nombre de faits de langues, mais aussi de proposer un système morphosyntaxique fondé sur des principes universaux, des généralisations, des paramètres et des micro-paramètres.

Table des matières

  • Couverture
  • Titre
  • Copyright
  • À propos de l’auteur
  • À propos du livre
  • Pour référencer cet eBook
  • Table des matières
  • Liste des abréviations
  • Transcription phonétique
  • Introduction
  • PARTIE I Typologie et identification
  • CHAPITRE I: Typologie des pronoms en arabe
  • CHAPITRE II: L’identité categorielle du pronom clitique
  • PARTIE II Ordre et structure
  • CHAPITRE I: La structure de la phrase verbale
  • CHAPITRE II: La nature de PRON et l’ordre dans la phrase nominale
  • CHAPITRE III: Ordre et hiérarchie des pronoms clitiques
  • PARTIE III Principes et parametres
  • CHAPITRE I: L’incorporation en arabe
  • CHAPITRE II: CLP, redoublement et pronom resomptif
  • Conclusions
  • Bibliographie
  • Index des concepts
  • Index des langues
  • Titres de la collection

←vi | vii→

Abréviations

ACC

Accusatif

Agr

Accord

Agrp

Syntagme d’accord

Agrsp

Syntagme d’accord sujet

Agrop

Syntagme d’accord objet

Acc

Accusatif

Asp

Aspect

C° (COMP)

Complémenteur

ClP

syntagme du clitique

Cop.

Coplule

Comp

Complément

CP

Syntagme du complémenteur

D

Duel

Dat.

Datif

DegP

Syntagme de degré

DP

Determinal Phrase (syntagme du déterminant

D-structure

Deep Structure (Structure profonde)

EC

Empty category (catégorie vide)

ECP

Empty Category Principle (principe des catégories vides)

Fut.

Futur

G.

Genre

GTA

Grammairiens traditionnels de l’arabe

Gén.

Génitif←vii | viii→

HMC

Contrainte sur le mouvement des têtes

HHM

Mouvement tête à tête

LF

Forme logique

LocP

Syntagme locatif

Neg

Négation

N

Nombre

Nom.

Nominatif

OBL

Oblique

NP

Syntagme nominale

P

Personne

PP

Syntagme prépositionnel

Pass.

Passé

Préd.

Prédicat

pro

petit pro

PRO

Grand pro

PRON

Pronom indépendant dans le phrase nominal

PRS

Présent

PF

Forme phonétique

FOC

Focus

RHR

Right Hand Rule

SC

Small Clause (phrase réduite)

SHA

Accord spécificateur-tête (Spec Head Agreement)

Spec

Spécifieur

S-

Structure Structure de surface

T.

Temps

t.

Trace

TOP.

Topique←viii | ix→

TP

Syntagme de temps

θ-rôle

Rôle thématique /sémantique

V

Verbe

VP

Syntagme verbal

Wh

Elément Interrogatif

←ix | x→

←x | xi→

Transcription phonétique

Consonnes arabes

Transcription

ب

b

ت

t

ث

Θ

ج

j

ح

H

خ

x

د

d

ذ

θ

ر

r

ز

z

س

s

ش

ص

S

ض

D

ط

T

ظ

Z

ع

&

غ

r

ف

f

ق

q

ك

k

ل

l

م

m

ن

n

ه

h

و

w

ي

y

←xi | xii→

Les voyelles brèves

a    u    i

Les voyelles longues

â    û    î

←0 | 1→

Introduction

Le phénomène des pronoms clitiques en arabe, comme dans d’autres langues, est complexe parce qu’il est transversal. Il est difficile d’analyser une de ses problématiques sans la confronter à d’autres phénomènes : la relative, l’interrogative, l’accord, la transitivité, la topicatisation, la focalisation, l’état construit, etc. Cette caractéristique exige une vérification transversale des faits de ces phénomènes et leurs analyses avancées. En d’autres termes, un problème qui touche le clitique touche nécessairement d’autres phénomènes et soulève d’autres questions inattendues. La raison principale en que le pronom clitique est partout dans la langue et se croise avec tous les phénomènes. Dans ce sens, l’étude syntaxique des clitiques d’une langue faire la lumière sur toute la syntaxe de cette langue.

Le présent travail se situe dans un cadre théorique bien précis, la grammaire générative, particulièrement la théorie du gouvernement et du liage qui ne cesse de se développer depuis le début des années 80.

L’apport de la grammaire générative ne consiste pas seulement à falsifier les théories behavioristes et la méthode empiriste ou encore distributionnelle, mais aussi à apporter une valeur ajoutée par l’explication cognitive du fonctionnement de la faculté du langage et par des analyses formelles et des concepts précis.

Grâce à ses méthodes inspirées des sciences exactes, la grammaire générative a placé la linguistique parmi les disciplines les plus rigoureuses en sciences humaines. Par ses méthodes aussi, elle peut se comparer à la physique ou aux mathématiques. Il suffit de rappeler les critères de la scientificité avancés par Karl Popper pour les retrouver appliqués en syntaxe générative : la cohérence, la comparaison, la falsification, l’économie, entre autres. Même si cette comparaison semble à première vue surprenante, elle n’est certainement pas exagérée.

←1 | 2→

Le choix de ce cadre n’est certainement pas fortuit. Il est motivé par notre position vis à vis de l’analyse linguistique. Car nous considérons que la grammaire générative est un cadre théorique qui permet le développement scientifique de la linguistique comparée.

En effet, ce cadre théorique permet de mieux comprendre non pas seulement la structure interne d’une langue particulière, comme l’arabe, mais aussi d’établir la relation entre cette langue et les autres dans un cadre comparatif et universel.

Puisque les principes avancés par les analyses génératives visent le système linguistique dans sa globalité, ce qui n’implique pas forcément l’exclusion de l’analyse du système d’une langue particulière. L’inverse est aussi vrai, quand on avance une analyse appliquée à une langue particulière, ce qui demande d’aller au-delà de cette langue par le biais de la comparaison.

Ce va et vient entre le particulier et l’universel rend l’analyse une tâche difficile, mais passionnante.

Un principe universel où un paramètre est toujours le fruit d’une longue vérification des faits de langues à la recherche d’arguments. Au vu de ces derniers, on peut confirmer le principe en question, le modifier ou l’abandonner. Un contre-argument ou un contre-exemple signifie la réfutation de l’analyse et exige une alternative.

Notes biographiques

Mostafa Rechad (Auteur)

Mostafa Rechad est titulaire d’un doctorat en Sciences du langage de l’Université Paris 8 Saint Denis où il a enseigné plusieurs années. Actuellement, Mostafa Rechad est Professeur d’Enseignement Supérieur à l'Université Hassan II de Casablanca. Chercheur confirmé en syntaxe et typologie des langues, il a participé à des colloques internationaux en donnant des conférences en Europe, particulièrement au Collège de France sur les langues sémitiques, aux Etats Unis et aux Émirats A.U. Outre son profil de linguiste, il est consultant en communication.

Précédent

Titre: Syntaxe des pronoms clitiques en arabe