Chargement...

De 0 à 1 ou l’heure de l’informatique à l’école

Actes du colloque Didapro 7 – DidaSTIC

de Gabriel Parriaux (Éditeur de volume) Jean-Philippe Pellet (Éditeur de volume) Georges-Louis Baron (Éditeur de volume) Eric Bruillard (Éditeur de volume) Vassilis Komis (Éditeur de volume)
Comptes-rendus de conférences 344 Pages
Open Access

Table des matières

  • Couverture
  • Titre
  • Copyright
  • Pour référencer cet eBook
  • À propos des directeurs de la publication
  • À propos du livre
  • Préface
  • Remerciements
  • Table des matières
  • Organisation du colloque
  • Conférences invitées
  • Pensée computationnelle : Pour un néopapertisme durable car sceptique (Pierre Dillenbourg)
  • La programmation en tant que place de jeu développementale : la pensée informatique et la robotique dans la petite enfance (Marina Umaschi Bers)
  • La programmation à l’école primaire : De Papert à la nouvelle informatique (Ivan Kalaš)
  • Articles
  • I. Au cœur de la discipline Informatique
  • Proposition de structuration historique des concepts de la pensée informatique fondamentale (Yannis Delmas-Rigoutsos)
  • Que signifie éduquer au numérique ? Pour une approche interdisciplinaire (Julie Henry / Alyson Hernalesteen / Bruno Dumas / Anne-Sophie Collard)
  • Regard littéraire sur la programmation comprise comme une écriture (Frédéric Drouillon)
  • II. Formation des enseignant·e·s et enjeux institutionnels
  • La formation des professeurs de la spécialité ISN dans l’Académie de Nancy-Metz : Récit et analyse de six ans d’expérience (Isabelle Debled-Rennesson / Philippe Févotte / Monique Grandbastien / David Langlois / Hélène Tanoh)
  • Former à la programmation en primaire, une form’action : Robots d’Evian 2015–2018 (Frédérique Chessel Lazzarotto)
  • « Et si demain je devais enseigner l’informatique ? » Le cas des enseignants de Belgique francophone (Julie Henry / Anne Smal)
  • Intégration de l’enseignement de l’informatique dans les établissements d’enseignement secondaire du Bénin (Florent Tasso / Monique Ouassa Kouaro)
  • III. Quels enseignements, avec quels outils ?
  • La formation des nouveaux étudiants à l’usage des TIC : méthode des invariants ou apprentissage des procédures ? (Sylvie Tissot / Mireille Bétrancourt)
  • Utilisation d’un jeu vidéo dans le cadre de l’enseignement des SVT : le cas de Minetest (Christelle Pauty-Combemorel)
  • Concours Castor, ressource pédagogique pour l’enseignement de l’informatique ? Étude exploratoire auprès d’enseignants (Béatrice Drot-Delange / Françoise Tort)
  • Démystifier les concepts informatiques par l’expérimentation (Dimitri Racordon / Didier Buchs)
  • Comment apprennent les élèves au cours d’une séquence de robotique éducative en classe de CP ? (Sandra Nogry)
  • Poppy Ergo Jr : un kit robotique au cœur du dispositif Poppy Éducation (Thibault Desprez / Stéphanie Noirpoudre / Théo Segonds / Damien Caselli /, Didier Roy / Pierre-Yves Oudeyer)
  • Un robot humanoïde pour enseigner la programmation : une recherche exploratoire auprès d’élèves ayant des difficultés d’apprentissage (Thierry Karsenti / Julien Bugmann)
  • Transition didactique de l’activité débranchée à la programmation avec AlgoTouch (Patrice Frison / Moncef Daoud / Michel Adam)
  • L’étayage des enseignants de l’école maternelle au cours des activités de programmation avec le logiciel ScratchJr (Chryssa Tsourapi / Vassilis Komis / Georges-Louis Baron)
  • Un apprentissage de la programmation dès l’école primaire : le concept de message sur ScratchJr (Sévastiani Touloupaki / Georges-Louis Baron / Vassilis Komis)
  • Apprendre à programmer Comment les enseignants justifient-ils le choix d’un outil didactique ? (Étienne Vandeput / Julie Henry)
  • Index des auteur·e·s

Gabriel Parriaux, Jean-Philippe Pellet,
Georges-Louis Baron, Éric Bruillard,
Vassilis Komis (éds)

De 0 à 1 ou l’heure
de l’informatique à l’école

Actes du colloque Didapro 7 – DidaSTIC

Pour référencer cet eBook

Afin de permettre le référencement du contenu de cet eBook, le début et la fin des pages correspondant à la version imprimée sont clairement marqués dans le fichier. Ces indications de changement de page sont placées à l’endroit exact où il y a un saut de page dans le livre ; un mot peut donc éventuellement être coupé.

À propos des directeurs de la publication

Gabriel Parriaux est professeur-formateur à la Haute école pédagogique du canton de Vaud. D’une formation en langues orientales (chinois, sanscrit), il mène des recherches et enseigne dans le domaine de la didactique de l’informatique en Suisse romande. Il est également vice-président de la Société suisse pour l’informatique dans l’enseignement.

Jean-Philippe Pellet enseigne la programmation à l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne, en Suisse, et est impliqué dans la formation des enseignants d’informatique à la Haute école pédagogique du canton de Vaud. Il est titulaire d’un doctorat en informatique de l’ETH Zurich.

Georges-Louis Baron est professeur émérite de sciences de l’éducation à l’Université Paris Descartes, laboratoire EDA. Il mène et dirige des recherches depuis une trentaine d’années sur la didactique de l’informatique et l’appropriation des instruments informatiques par les apprenants et les enseignants.

Éric Bruillard est professeur des universités à Paris Descartes au laboratoire EDA. Il travaille depuis plus de 35 ans sur les questions de conception et d’usage des technologies issues de l’informatique en éducation. Concepteur et coordinateur de la série deMooc eFAN (enseigner et former avec le numérique), ancien rédacteur chef de STICEF, il est vice-président de l’IARTEM.

Vassilis Komis est professeur au Département des Sciences de l’Éducation à l’Université de Patras (Grèce), où il enseigne la didactique de l’informatique et les Technologies de l’Information et de la Communication en Éducation. Sa recherche concerne l’enseignement de l’informatique à l’école, la conception des environnements numérique d’apprentissage et la formation des enseignants aux TICE.

À propos du livre

Depuis que l’informatique est un objet d’enseignement–apprentissage, les acteurs de la recherche se rencontrent régulièrement autour des dilemmes que suscite cet objet. C’est à ce titre que, depuis 1988, les colloques de didactique de l’informatique, puis le colloque Didapro – DidaSTIC, explorent ce domaine.

Cet ouvrage constitue les actes de l’édition 2018 tenue à la Haute école pédagogique du canton de Vaud à Lausanne et présente les recherches les plus récentes dans le domaine, classifiées en trois grandes thématiques.

Au coeur de la discipline Informatique – rassemble les articles qui portent une réflexion sur les fondements de la discipline informatique, ce qui lui donne sens, la délimite ainsi que sur l’organisation de ses concepts.

Formation des enseignant·e·s et enjeux institutionnels – réunit les recherches centrées sur les questions cruciales de formation des enseignant·e·s à l’enseignement de l’informatique ou présentant la situation propre à un pays.

Quels enseignements, avec quels outils ? – fédère les études de dispositifs d’enseignement, d’outils et d’usages innovants pour l’apprentissage de l’informatique aux différents niveaux de la scolarité.

Préface

Chacun·e s’accorde aujourd’hui sur la place prééminente qu’occupent l’informatique et les réalisations qui en découlent dans nos sociétés. Pratiquement tous les domaines de l’activité humaine ont été profondément impactés, transformés, remodelés par cette science et ses développements. Pour autant, l’informatique en tant que discipline d’enseignement reste jeune. Sa place dans les curricula, son statut, ses contenus, la formation de ses enseignant·e·s – tous ces éléments varient grandement d’un pays à l’autre, d’une région à l’autre, en fonction de choix politiques, sociaux ou économiques.

Le colloque Didapro s’intéresse depuis ses débuts à l’enseignement et à l’apprentissage de l’informatique et on peut mettre en lumière un certain parallélisme entre l’évolution du statut de l’informatique dans le domaine de l’éducation et l’évolution de ce colloque.

Dans les écoles, les premières expériences avec des ordinateurs sont réalisées dès les années 70. Ceux-ci ne disposent pas encore d’interface graphique et leur usage est réservé à des spécialistes qui ont acquis des bases de langages de programmation. Durant cette période, les premiers colloques de didactique de l’informatique, réalisées alors sous l’égide de l’Association Francophone pour la Didactique de l’Informatique (AFDI), concentrent leurs réflexions sur l’enseignement de la programmation.

Les années 80 ont vu les ordinateurs personnels arriver en masse sur le marché, avec une baisse très importante de prix. Dans les années 90, les interfaces graphiques se sont généralisées, les rendant accessibles au plus grand nombre tandis que les outils bureautiques étaient utilisés en dehors du monde professionnel. En milieu scolaire, l’informatique est devenue un outil de production et de communication, un support aux apprentissages des élèves dans les diverses disciplines. Ensuite, les réflexions sur l’apprentissage des logiciels sont passées au premier plan. Les colloques ont alors pris, au début des années 2000, le nom de « Didapro », pour « didactique des progiciels ». Le colloque de Patras en 2011 a élargi la thématique à la didactique des Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication (STIC), d’où le nom de « Didapro – DidaSTIC ».←5 | 6→

Plus récemment, l’approche qui voudrait résumer l’informatique scolaire à l’usage d’outils a été mise en question. Cet usage d’outils, dénué des fondements conceptuels qui les régissent, est insuffisant pour amener les enfants à mieux comprendre le monde qui les entoure. Un mouvement vers l’introduction d’enseignement de l’informatique à tous les niveaux, en tant que discipline à part entière, a vu le jour dans de nombreux pays. Nos deux derniers colloques ont assez largement consacré ce mouvement en faisant porter une partie importante de leurs réflexions sur ces problématiques.

Cette édition de Didapro en 2018 a eu pour objectif d’analyser les évolutions intervenues depuis les années 80 tout en présentant et discutant les résultats des recherches les plus récentes dans le domaine de la didactique de l’informatique. Pour la septième édition de ce colloque, le comité a reçu 41 résumés initiaux d’articles et 33 articles complets, dont 18 ont été acceptés pour présentation et pour publication dans les actes.

Nous avons regroupé les articles publiés en trois grandes thématiques.

Au cœur de la discipline Informatique – rassemble les articles qui portent une réflexion sur les fondements de la discipline informatique, ce qui lui donne sens, la délimite ainsi que sur l’organisation de ses concepts.

Formation des enseignant·e·s et enjeux institutionnels – réunit les recherches centrées sur les questions cruciales de formation des enseignant·e·s à l’enseignement de l’informatique ou présentant la situation propre à un pays.

Quels enseignements, avec quels outils ? – fédère les études de dispositifs d’enseignement, d’outils et d’usages innovants pour l’apprentissage de l’informatique aux différents niveaux de la scolarité.

L’intégralité des articles publiés ici est également disponible en open access en ligne dans l’archive ouverte pluridisciplinaire HAL1.

Le colloque a été enrichi par les conférences invitées de trois expert·e·s de renommée internationale : Pierre Dillenbourg, Marina Umaschi Bers et Ivan Kalaš. Les résumés de leurs interventions font partie de ces actes.

Les présentations et conférences invitées ont été complétées par des tables rondes et des sessions de présentation de posters et la première journée du colloque, organisée comme journée des enseignant·e·s, a donné l’occasion de mettre sur pied des ateliers où enseignant·e·s et chercheur·e·s ont présenté des démarches innovantes d’enseignement. Une partie des documents relatifs reste disponible en ligne2.←6 | 7→


1 <https://hal.archives-ouvertes.fr/DIDAPRO7>

2 <https://www.didapro.org>

Remerciements

Nous remercions Bernard Baumberger, responsable de l’unité d’enseignement et de recherche Médias et TIC dans l’enseignement et la formation à la Haute école pédagogique du canton de Vaud, qui a apporté son soutien à toutes nos démarches organisationnelles. Nous remercions aussi tous les membres du comité d’organisation local, parmi lesquels Isabelle Grosjean pour son implication administrative sans égal et Morgane Chevalier pour son regard affuté.

L’appui constant des présidents historiques du colloque, Georges-Louis Baron et Éric Bruillard, ainsi que celui de Vassilis Komis, ont été sans faille. Nous leur sommes grandement reconnaissants de la générosité avec laquelle ils nous ont fait bénéficier de leur expérience. Nous remercions également les membres du comité scientifique qui, par leurs lectures et analyses, nous ont permis de sélectionner les meilleures productions pour Didapro.

Le cœur du colloque est bien sûr constitué de ses auteurs et de sa communauté propre. Nous remercions tous les auteurs qui ont soumis des contributions !

Nous souhaitons également remercier le personnel des unités de service de la Haute école pédagogique, sans qui l’organisation au sein de ces locaux n’aurait pas été possible : les unités Communication, Informatique et Infrastructure. Un merci particulier à Pierre Ramelot, du Centre de soutien à la recherche, pour son appui efficace dans la recherche de financement.

Résumé des informations

Pages
344
ISBN (PDF)
9783034333245
ISBN (ePUB)
9783034333252
ISBN (MOBI)
9783034333269
ISBN (Livre)
9783034333078
Open Access
CC-BY-NC-ND
Langue
Français
Date de parution
2018 (Février)
mots-clé
Didactique de l’informatique Science informatique Enseignement de l’informatique Education informatique Didapro Actes du colloque Didapro
Published
Bern, Berlin, Bruxelles, New York, Oxford, Warszawa, Wien, 2018. 344 p., 33 ill. en couleurs, 24 graph. en couleurs, 5 tabl. en couleurs, 12 tabl. n/b

Notes biographiques

Gabriel Parriaux (Éditeur de volume) Jean-Philippe Pellet (Éditeur de volume) Georges-Louis Baron (Éditeur de volume) Eric Bruillard (Éditeur de volume) Vassilis Komis (Éditeur de volume)

Gabriel Parriaux est professeur-formateur à la Haute école pédagogique du canton de Vaud. D’une formation en langues orientales (chinois, sanscrit), il mène des recherches et enseigne dans le domaine de la didactique de l’informatique en Suisse romande. Il est également vice-président de la Société suisse pour l’informatique dans l’enseignement. Jean-Philippe Pellet enseigne la programmation à l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne, en Suisse, et est impliqué dans la formation des enseignants d’informatique à la Haute école pédagogique du canton de Vaud. Il est titulaire d’un doctorat en informatique de l’ETH Zurich.  Georges-Louis Baron est professeur émérite de sciences de l’éducation à l’Université Paris Descartes, laboratoire EDA. Il mène et dirige des recherches depuis une trentaine d’années sur la didactique de l’informatique et l’appropriation des instruments informatiques par les apprenants et les enseignants. Éric Bruillard est professeur des universités à Paris Descartes au laboratoire EDA. Il travaille depuis plus de 35 ans sur les questions de conception et d’usage des technologies issues de l’informatique en éducation. Concepteur et coordinateur de la série de Mooc eFAN (enseigner et former avec le numérique), ancien rédacteur chef de STICEF, il est vice-président de l’IARTEM. Vassilis Komis est professeur au Département des Sciences de l’Éducation à l’Université de Patras (Grèce), où il enseigne la didactique de l’informatique et les Technologies de l’Information et de la Communication en Éducation. Sa recherche concerne l’enseignement de l’informatique à l’école, la conception des environnements numérique d’apprentissage et la formation des enseignants aux TICE.

Précédent

Titre: De 0 à 1 ou l’heure de l’informatique à l’école