Show Less
Restricted access

Recherche académique et innovation

La force productive de la science

Series:

Edited By Dimitri Uzunidis

De l’auteur au lecteur en passant par l’éditeur… du scientifique à l’entrepreneur en passant par l’inventeur… du laboratoire de recherche à l’industrie en passant par l’entreprise…, les connaissances scientifiques se diffusent dans l’économie. Elles sont générées, captées, enrichies, combinées pour resurgir en tant qu’innovations. La valorisation de la recherche, que l’on peut définir comme le processus de transformation des savoirs fondamentaux en nouvelles marchandises (technologies, biens de consommation, services divers), constitue la première étape de la concrétisation de la science en tant que force de production. Le marché, les stratégies des entreprises et des entrepreneurs, le cadre institutionnel, ou encore l’action publique incitent la valorisation de la recherche, créent des opportunités d’innovation et orientent les applications technologiques de la recherche. Mais, dans l’économie contemporaine de l’information, de la connaissance et de l’innovation permanente, le passage de la recherche au marché révèle souvent des comportements déviants : fraudes, sélection, appropriation, spéculation, concentration, financiarisation…

Les auteurs de ce volume, après avoir montré les mécanismes de la valo- risation de la recherche actuels et passés, s’interrogent sur leurs risques économiques et sociaux pour constater le besoin d’une véritable socialisa- tion de la production scientifique et du contrôle de ses applications.

Show Summary Details
Restricted access

Présentation Générale: Science, technique, technologie, innovation : de la réalisation à la « valorisation » de la recherche (Dimitri Uzunidis)

Extract

← 8 | 9 →

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Science, technique, technologie, innovation : de la réalisation à la « valorisation » de la recherche

Dimitri UZUNIDIS

Réseau de Recherche sur l’Innovation, France

« Science », « technique », « technologie », « innovation » : il s’agit de quatre notions parmi les plus controversées de l’analyse économique. Elles sont appréhendées et utilisées de façons diverses et multiples. La première origine de ce flou conceptuel peut être due aux liens complexes qui les unissent ; la seconde, à la nature des rapports sociaux sur lesquels elles sont assises.

La science1 est ordinairement définie comme un système de connaissances, liées d’une façon logique dans un ensemble. Son objectif est de classer, par un cheminement méthodique, les phénomènes observés et de les interpréter dans le but de connaître les lois qui les régissent. La technique se définit comme l’opération et/ou le moyen (ou la combinaison d’opérations et/ou de moyens) utilisables et mis en valeur par le travail pour l’obtention d’un résultat donné relatif à l’accroissement de l’exploitation des ressources naturelles qui, elle-même, se réalise par la création d’un produit donné. La technologie se définit comme l’exposé scientifique des connaissances sur les moyens et opérations par lesquels s’intensifie l’exploitation des ressources naturelles, ainsi que sur l’expérience et la capacité de créer et d’utiliser des moyens et opérations. L’innovation,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.