Show Less
Restricted access

Le doctorat en France : mode(s) d'emploi

Edited By Catherine Schnedecker and Angelina Aleksandrova

Initiative inédite, motivée par l’expression des attentes et besoins concrets des doctorants, cet ouvrage s’est fixé comme objectif de donner aux doctorants en sciences humaines et sociales de fin de 1ère année (et au-delà), un ensemble construit d’outils transversaux, théoriques, méthodologiques et techniques, destinés à faciliter leur parcours doctoral. Il aborde les points-clés du doctorat, des plus connus (écriture scientifique, connaissance institutionnelle) aux moins abordés (la gestion du temps, du stress, de l’image de soi, de l’isolement) en passant par les plus indispensables (exploitation de logiciels de traitement de documents, modalités de travail collaboratif, insertion professionnelle).

Show Summary Details
Restricted access

Réseaux sociaux de chercheurs. Quels outils, quels enjeux ? (Aline Bouchard)

Extract

Réseaux sociaux de chercheurs

Quels outils, quels enjeux ?

Aline Bouchard

« Early career researchers have to keep their portrait public… An online presence is now critical. […] Early career researchers are probably in a position now where they have to develop an online profile through a number of programmes including academia.edu, LinkedIn, Facebook [and] Twitter – these things constitute a type of public portrait »1.

De fait, depuis quelques années, ce n’est plus seulement auprès du seul grand public que les réseaux sociaux en ligne se développent mais bien aussi dans les communautés universitaires et de recherche, séduites par leur facilité d’utilisation et leur visibilité sur internet. Néanmoins, devant la multiplication et la diversification de l’offre, il est souvent bien difficile de choisir ! Et puis, quel est leur intérêt pour le jeune chercheur ? Entre outil de partage et vitrine en ligne, les réseaux sociaux sont-ils des outils désormais indissociables de la visibilité du chercheur, de la valorisation de son activité et de son insertion professionnelle ? Et si oui, à quelles conditions ?

1. Une meilleure visibilité des chercheurs

Si les rencontres et le partage d’information sont au cœur de la communication scientifique depuis ses origines, le développement de réseaux sociaux en ligne depuis les années 2000 donne à ces échanges une temporalité et une expansion encore inconnues jusque-là. Les chercheurs l’ont bien compris : ils sont en effet de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.