Show Less
Restricted access

Le doctorat en France : mode(s) d'emploi

Edited By Catherine Schnedecker and Angelina Aleksandrova

Initiative inédite, motivée par l’expression des attentes et besoins concrets des doctorants, cet ouvrage s’est fixé comme objectif de donner aux doctorants en sciences humaines et sociales de fin de 1ère année (et au-delà), un ensemble construit d’outils transversaux, théoriques, méthodologiques et techniques, destinés à faciliter leur parcours doctoral. Il aborde les points-clés du doctorat, des plus connus (écriture scientifique, connaissance institutionnelle) aux moins abordés (la gestion du temps, du stress, de l’image de soi, de l’isolement) en passant par les plus indispensables (exploitation de logiciels de traitement de documents, modalités de travail collaboratif, insertion professionnelle).

Show Summary Details
Restricted access

Le doctorat (Catherine Schnedecker)

Extract

Le doctorat

Catherine Schnedecker

Quelqu’un qui souhaite écrire une thèse n’a en fait que trois problèmes à résoudre : comment commencer, comment terminer et que faire entre les deux. (Becker, 2013, 10)

1. Introduction

L’objectif de cette présentation est d’évoquer certains aspects peu, ou moins renseignés que d’autres, du parcours doctoral qui peuvent éclairer les choix qui ont présidé à l’organisation et aux contenus de cet ouvrage.

Le premier de ces aspects – et non des moindres – a trait à l’un des éléments-clés de ce parcours, la thèse, et à sa définition proprement dite (Boutier, 2013, 37 à qui font écho Hunsmann & Kapp, 2013) :

S’il existe un non-dit, ou un impensé, dans le domaine de la formation à la recherche en sciences sociales, c’est bien en ce qui concerne la nature, ou la définition, de la thèse de doctorat. Il pourrait pourtant sembler naturel de savoir ce qu’est une thèse, dès lors que l’on s’engage dans un travail qui exige l’explicitation de tout ce qui doit être exposé, présenté, pensé. (Boutier, 2013, 37)

La thèse en tant qu’institution universitaire et parcours individuel devient rarement un objet de réflexion épistémologique et méthodologique. (Hunsmann & Kapp, 2013, 21)

Après tout, cela n’a rien de très étonnant : à l’université où, on le sait, il en va de la préparation d’une thèse...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.