Show Less
Restricted access

Le Nouveau Roman et les États-Unis

Series:

Edited By Sophie Guermès

Ce volume rassemble les actes d’un colloque qui s’est tenu à l’université de Bretagne occidentale (Brest). La publication des lettres adressées par Nathalie Sarraute, lors de son premier séjour en Amérique du nord, à son mari Raymond, du 1er février au 14 mars 1964, a fourni l’occasion de s’interroger sur le succès que remportèrent outre-Atlantique des romanciers ayant pour point commun de se détourner des modes traditionnels de narration.

Les États-Unis ont en effet souvent reconnu avant la France les écrivains du « Nouveau Roman ». Ils y ont rapidement été traduits, on les y a invités, leur œuvre y a rayonné alors qu’elle restait marginale dans leur pays d’origine.

Des spécialistes de renommée internationale analysent les séjours que firent aux États-Unis dans les années 60 Michel Butor, Claude Simon, Alain Robbe-Grillet, Samuel Beckett, Claude Ollier, Marguerite Duras et Robert Pinget, ainsi que la diffusion et la traduction de leurs romans en Amérique du nord. Ils démontrent aussi la façon dont fonctionnaient les réseaux américains. La réactivité des universitaires, traducteurs, attachés d’ambassade, dans le domaine culturel, leur a permis d’être les premiers à détecter les avant-gardes.

Show Summary Details
Restricted access

Deux approches de New York : Projet pour une révolution à New York de Robbe-Grillet et Été indien de Claude Ollier (Sjef HouppermansUniversité de Leiden)

Extract

Deux approches de New York : Projet pour une révolution à New York de Robbe-Grillet et Été indien de Claude Ollier

Sjef HOUPPERMANS

Université de Leiden

Aussi bien pour Claude Ollier que pour Alain Robbe-Grillet le portrait de la ville américaine trouve sa source d’inspiration dans les voyages plus ou moins récents que les deux auteurs ont faits aux États-Unis. Pourtant, dès le début, la collecte des données a été non seulement sélective mais surtout programmée. Cette programmation, ce cahier des charges, peut se comprendre d’ailleurs suivant plusieurs angles d’approche. En partie c’est un objectif formel où l’on retrouve les principes du Nouveau Roman avec leurs modalités spécifiques personnalisées. Pour n’en mentionner que deux : l’intrigue (les intrigues) montre(nt) une allure fort fragmentaire et les personnages principaux sont des êtres d’errance. L’espace ne répond pas non plus aux exigences classiques de la description, mais sa mise en forme est constructiviste à l’image de la manipulation d’un cube de Rubik1. D’autre part, la présence de New York est encadrée par un contexte historique où le passé de la ville et son statut contemporain se combinent. En plus (en partie en se superposant à la dimension historique) l’imaginaire de la ville joue un rôle important, faisant naître des aspects fantastiques, oniriques, voire mythiques. On peut ajouter que ce dernier niveau fictionnel se dégage certes d’une imagerie largement partagée, mais qu’on remarque sans...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.