Show Less
Restricted access

Les professionnels et leurs formations

Entre développement des sujets et projets des institutions

Series:

Edited By Richard Wittorski, Olivier Maulini and Maryvonne Sorel

Le titre de ce livre traduit l’intention des auteurs d’étudier la professionnalisation du point de vue double du développement des personnes et de l’organisation sociale de leurs activités. Il s’agit donc de s’intéresser à la fois à la manière dont un individu singulier devient professionnel au fil des apprentissages qu’il développe dans son itinéraire de vie et professionnel et à la manière dont l’activité qu’il déploie fait l’objet d’une formalisation, d’une reconnaissance voire d’une codification sociales. La question est donc moins celle des professions que celles des dynamiques sociales associées aux phénomènes de professionnalisation des individus et des activités ; celles-ci diffèrent sensiblement selon qu’elles sont portées par les organisations à l’adresse des individus ou qu’elles sont portées par les individus eux-mêmes. L’hypothèse est qu’il existerait de fait une tension entre l’offre ou l’exigence de professionnalisation dans et par les dispositifs proposés par les institutions d’une part et les individus dans leur logique ou leur projet de développement professionnel d’autre part.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 10. La professionnalisation: vers de nouvelles perspectives de recherche?: Pascal Roquet

Extract

Pascal Roquet

L’ensemble des contributions de cet ouvrage se rassemble sur un point: l’explicitation des logiques sociales de la professionnalisation, repérables dans plusieurs registres d’action. Le développement professionnel de l’individu ou encore la professionnalisation du sujet est la première logique déployée par les auteurs. La professionnalité des enseignants, des métiers de la sécurité privée, des documentalistes se construit souvent sous des formes de négociation identitaire (identité héritée/identité construite et identité pour soi/identité pour autrui) tout en se logeant dans des dynamiques de développement professionnel à visée transformative. Cette dimension individuelle de la professionnalisation se couple d’une logique d’action plus institutionnelle liée aux dispositifs organisationnels inscrits dans des cadres institutionnels.

Les discours, les rhétoriques professionnelles se construisent dans ces cadres et les pratiques déployées tentent de mettre en place des processus organisationnels de professionnalisation. Les rhétoriques de la professionnalisation s’appuient sur des formes de socialisation des individus dans des champs d’action repérables (formation, activité, travail, professionnalisation). Les pratiques se révèlent souvent être des tentatives de développement d’activités en mal de définition (les activités éducatives et formatives en APP, les activités de professeur documentaliste), ou encore en cours de redéfinition (l’activité enseignante, la sécurité au travail). Aussi, notre propos vise-t-il, à travers les différentes contributions présentées, à éclaircir le débat scientifique sur un des frottements fondamentaux de la professionnalisation:...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.