Show Less
Restricted access

La liaison : approches contemporaines

Series:

Edited By Christiane Soum Favaro, Annelise Coquillon and Jean-Pierre Chevrot

La liaison est un phénomène phonologique typiquement français, qui consiste à prononcer la consonne finale d’un mot lorsque celui-ci précède un mot comportant une voyelle initiale ( les [z] écrans). Dans bien des cas cependant, il est possible de prononcer aussi bien avec liaison que sans liaison ( ainsi dans mais [z] enfin). Cela confère à la liaison un caractère variable et hétérogène, dont la complexité, depuis les années 40, ne cesse d’intriguer les chercheurs. À date récente, la constitution de grands corpus oraux, tel PFC (Phonologie du Français Contemporain) a relancé l’étude de la liaison. Le présent ouvrage propose une revue à la fois large et précise des dernières recherches dans le domaine, d’un point de vue aussi bien linguistique que psycholinguistique et sociolinguistique. Il rend compte d’études nouvelles sur le traitement de la liaison dans la communication orale, mais aussi en production écrite ou chez des personnes atteintes de pathologies du langage. Il s’adresse tant aux spécialistes qu’aux étudiants en sciences du langage désireux de s’instruire à propos de ce phénomène phare de la phonologie du français.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 11: Production de liaisons dans l’input parental: Damien Chabanal, Loïc Liégeois

Extract

DAMIEN CHABANAL, LOÏC LIÉGEOIS

Les études sur la liaison se sont pour la plupart focalisées sur des corpus issus de productions d’adultes (Agren, 1973 ; Mallet, 2008) ou d’enfants (Dugua, 2006 ; Nardy, 2008) sans que ne se croisent, autour d’un même corpus, les interactions parents-enfant. Concernant l’acquisition de ce sandhi, différentes hypothèses et autres scénarios apparaissent à ce jour à partir de corpus plus ou moins importants (Chevrot et al., 2009 ; Wauquier, 2010) sans pour autant que les productions adultes en direction d’enfants ne soient décrites qualitativement et quantitativement. Grâce au projet Phonlex, nous avons pu recueillir six corpus denses d’interactions parents-enfant dans le but de décrire l’input parental et de mesurer son influence sur l’acquisition de la liaison. Notre première démarche est descriptive : il s’agit de rendre compte des liaisons que l’enfant entend réellement dans l’input. Pour ce faire, nous décrirons les contextes morphosyntaxiques et la nature lexicale des mots1 les plus présents. Une autre finalité, afin de tester le scénario basé sur l’usage proposé par Chevrot et al. (2009), concerne le fait de savoir si l’enfant peut se baser sur des structures récurrentes, régulières et limitées l’aidant à inférer un fonctionnement plus général. Enfin, pour répondre aux observations émises par Wauquier (2010) sur le lien non avéré entre input et acquisition de la liaison, nous démontrerons grâce à l’analyse d’interactions parents-enfant que la production...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.