Show Less
Restricted access

De l’idéologie monolingue à la doxa plurilingue : regards pluridisciplinaires

Series:

Edited By Hervé Adami and Virginie André

Le plurilinguisme est l’objet de toutes les attentions scientifiques en sociolinguistique et en didactique des langues etrangères. Il est également l’objectif affiché des politiques éducatives d’un grand nombre d’Etats européens qui suivent en cela les préconisations du Conseil de l’Europe. Le vent ayant tourné en faveur de la « pluralité », sous toutes ses formes, le plurilinguisme est devenu une notion à la mode puisqu’il s’inscrit dans le sacro-saint « respect de la diversité » qui constitue le socle idéologique de la bien-pensance d’aujourd’hui. Dans cette communion collective autour des bienfaits et des avantages du plurilinguisme, on a oublié qu’il devait constituer un objet d’étude plutôt qu’un objet de culte.
Cet ouvrage n’est pas une contribution de plus sur le plurilinguisme mais une analyse à la fois des discours scientifiques portés sur le plurilinguisme et des politiques linguistiques et éducatives menées au nom de la pluralité des langues. C’est un ouvrage qui entend bousculer la nouvelle doxa plurilingue et enrayer le cycle de reproduction sans fin des discours convenus sur le plurilinguisme.
Show Summary Details
Restricted access

L’éducation plurilingue et les « approches plurielles » au service de quoi et au profit de qui ? Histoire d’un désenchantement

Extract



Introduction L’irrésistible attraction des Sirènes européennes…

Tous les enseignants de langues semblent s’acheminer vers les mêmes modèles de l’Union Européenne, que leur pays en soit membre ou pas, adhérer aux principes de Bologne en se faisant donc les relais (conscients ou non) des nouvelles conceptions didactiques, réunies sous le terme ← 171 | 172 → « d’approches plurielles » au service d’une éducation internationale qui se veut plurilingue et donc citoyenne (Candelier 2008).

Or, lors de nos séjours de recherche ou de nos interventions dans divers pays du monde, nous avons pu constater que si certaines sociétés ont pu partager à un moment une histoire commune (pas toujours pacifique), politique, économique, culturelle et/ou linguistique, du fait de leurs proximités géographiques ou de leurs alliances, en revanche ils ne partagent pas les mêmes enjeux selon leur position et leur statut dans l’aire régionale3. Pensons à ces sociétés, appartenant à de mêmes ensembles politiques, qui, suite à des changements abrupts de régime politique, ont vu leurs frontières et leurs territoires se modifier. Ils ont dû procéder à des recompositions nationales et identitaires, qui ont complétement différé – pour ne pas dire divergé. Dans ces contextes, les philosophies éducatives et les politiques linguistiques ont été de facto réformées, voire bouleversées, et les structures d’enseignement ont suivi des chemins tantôt similaires, tantôt différents au gré des fluctuations politiques et économiques...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.