Show Less

La salle de cours

Questions/réponses sur la grammaire française

Series:

Mirella Loredana Conenna

Cet ouvrage réunit les transcriptions d’une série d’entretiens avec des linguistes francisants invités en Italie, à l’Université de Bari « Aldo Moro », pour un cycle de leçons.
Auteurs de manuels, spécialistes reconnus des parties du discours, représentants de différentes écoles, ils ont accepté de répondre à des questions au sujet de la grammaire française. Reprenant les thématiques de ces leçons, les interviewés ont illustré certains résultats de leurs recherches ainsi que leurs choix méthodologiques, les insérant dans un contexte plus large qui rend compte des développements les plus féconds de la linguistique française contemporaine.
Ces linguistes – Pierre Cadiot, Jean-Claude Chevalier, Benoît de Cornulier, Gaston Gross, Georges Kleiber, Jean René Klein, Jacques Labelle, Eric Laporte, Salah Mejri, Martin Riegel, Marc Wilmet – sont présentés dans des notes bio-bibliographiques.
Les listes complètes de leurs travaux sont réunies en annexe.
Une perspective de ces dialogues concerne les applications didactiques à travers lesquelles se concrétise, dans « la salle de cours », toute réflexion sur la grammaire française.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 11 107

Extract

Chapitre 11 Entretien avec Marc Wilmet 1 La clarté renouvelée Critique est un mot majeur dans l’œuvre de Marc Wilmet. Sa pensée linguistique se nourrit de la remise en discussion de la tradition grammaticale, de la confrontation des théories, de la défense des idées considérées comme justes. Son activité spéculative cherche à atteindre des généralisations et s’accompagne d’un souci didactique – adressé aux apprenants ainsi qu’aux formateurs – dont l’archétype illustre est la maïeutique. La règle, sans l’exception: voilà le modèle de ce grammairien qui veut sensibiliser à une réflexion constante sur les mécanismes de la langue. Il a le don de l’explication, de la synthèse, de la définition. Les choix originaux qu’il propose pour rénover la terminologie grammaticale sont le signe d’une implication personnelle persévérante. Son intérêt pour la diachronie remonte à sa thèse sur le «Système de l’indicatif en moyen français» (1968) et s’accomplit dans un ouvrage écrit avec Robert Martin, Syntaxe du moyen français (1980). Par ailleurs, il côtoie la doctrine guillaumienne qu’il contribue à vulgariser et dont il adapte certains points à sa propre théorie. Dans sa riche production, il touche plusieurs aspects de la phrase française: le verbe, le nom, le participe passé. En 1997, c’est l’aboutis- sement considérable de sa Grammaire critique du français; en 2007, un ouvrage à finalité pédagogique: la Grammaire rénovée du fran...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.