Show Less

Linguistique contrastive, linguistique appliquée, sociolinguistique

Hommage à Etienne Pietri

Series:

Edited By Florentina Fredet and Anne-Marie Laurian

Ce volume réunit vingt trois textes conçus en hommage à Etienne Pietri, ancien directeur de l’Institut de Linguistique et de Phonétique Générales et Appliquées de l’Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle, décédé en 2002. Les auteurs, amis, collègues, étudiants avancés, ont voulu rendre hommage à l’homme qui les a aidés, soutenus, encadrés, qui les a accueillis à Paris, ou qui a collaboré à leurs recherches. Ils sont français ou étrangers, jeunes ou moins jeunes. Certains livrent des travaux scientifiques originaux actuels, d’autres relatent l’évolution de la linguistique contrastive, de la linguistique appliquée, de la sociolinguistique au cours du dernier quart de siècle et les controverses qui ont agité le cercle scientifique auquel appartenait Etienne Pietri. Le lecteur trouvera de l’anglais, du grec ancien, du hongrois, du roumain, du serbe, du français de spécialité, du français des médias, et bien d’autres variétés de langues traitées de façons théorique et générale ou analysées d’après un corpus précis. Tous ont la préoccupation de mettre en contraste les langues entre elles avec un objectif de traduction ou d’enseignement de langue étrangère.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Lettres amicales XXIII

Extract

Lettres amicales En souvenir d’Etienne Pietri: «Sur le passif français et les possibilités de sa transposition en langue serbe» Au printemps 1999, nous nous sommes arrêtés sur le pont de Petrovara- din, l’un des trois ponts de Novi Sad qui joignaient la région de Srem à celle de Bachka. En regardant le Danube se traîner paresseusement sous nos pieds, et le reflet du pont de Zezel dans cette eau dont le bleu azuré avait jadis inspiré les esprits artistiques, nous avons continué notre petite conversation entamée à la Faculté des Lettres, qui portait (sur quoi d’autre!), sur l’analyse contrastive – plus précisément, sur les possibilités d’explication des valeurs de tours passifs français aux sujets parlant la langue serbe. Le pont de Petrovaradin n`est plus, le pont de Zezel non plus, et notre cher ami Etienne a rejoint l’éternité... Mais comme les ponts symbolisent les liens, non seulement entre les deux rives, mais aussi entre les gens des rives séparées, de même notre cher ami Etienne est devenu pour nous symbole d’un lien, non seulement entre deux universités, mais aussi en- tre les gens, les villes et les cultures de nos deux pays. Que ce petit article issu d`une conversation entre amis et collègues soit mon humble contribution à sa mémoire. Snezana GUDURIû Université de Novi Sad Faculté de Philosophie Département d’Etudes Romanes XXIV Lettres amicales Je tiens à évoquer ici l’engagement et les qualités de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.