Show Less

S’investir dans son travail : les enjeux de l’activité enseignante

Series:

Bernard André

L’activité de l’enseignant mobilise de manière importante sa personne, son histoire, ses affects. La notion d’investissement subjectif permet de rendre compte de ces aspects, en se focalisant sur les interactions de la subjectivité de l’enseignant avec son environnement de travail et ses activités. Cet ouvrage se fonde sur une étude clinique de seize entretiens d’auto confrontation, lors desquels les enseignants ont commenté les traces de leur activité préalablement enregistrée sous forme vidéo.
Comprendre ce qui est au cœur de cet investissement subjectif est un enjeu important, spécialement dans une période d’intensification et de complexification du métier d’enseignant. Cet ouvrage est destiné à un public pluriel : l’enseignant qui souhaite mettre des mots sur son activité ; le formateur d’enseignants qui cherche à rejoindre les préoccupations de ceux qu’il forme ; les acteurs ayant une fonction de soutien ou d’encadrement dans les écoles ; et finalement le sociologue intéressé par les enjeux du travail.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Collaborer avec les parents 217

Extract

217La collaboration COLLABORER AVEC LES PARENTS PARTENARIAT Dans nombre de cas, la collaboration avec les parents se passe bien. Pour Emma, à côté de relations plus difficiles, elle évoque une situation parti- culièrement positive: Pourquoi je prends cet élève-là… C’est pour le valoriser. C’est un élève qui, en début d’année, écrivait trois lignes au niveau des rédactions, et c’était incompréhensible. Même en phonétique, on n’arrivait pas à comprendre. Et avec la maman, on a fait un très gros travail. On a impliqué la maman aussi à travailler avec lui tous les jours. Et maintenant il fait des textes A4 très très bien. (E1) Pour Maxime, la collaboration est fréquente et importante, vu à la situa- tion particulière de ses élèves malvoyants: Il y a tout ce travail aussi des familles qui pour moi est important, en ce sens qu’on se partage vraiment un enfant, qui est précieux pour eux, mais qui est aussi précieux pour nous. Il est un peu différent, il a d’autres difficultés, et on essaie vraiment d’al- ler ensemble. (E16) Sa conception de la collaboration est très impliquante. Il s’agit «de se partager un enfant», «d’aller ensemble», ce qui dépasse largement le souhait de bien des enseignants, comme nous le montrerons plus loin. Nous avons déjà relevé, en analysant l’entretien avec Maxime, que celui- ci se dépensait sans compter. Son investissement est presque sans limite, et...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.