Show Less

Manger en Europe

Patrimoines, échanges, identités

Series:

Edited By Antonella Campanini, Peter Scholliers and Jean-Pierre Williot

Si les institutions communautaires de l’Europe permettent aujourd’hui d’identifier un espace politique et économique, qu’en est-il du sentiment d’appartenance des Européens à une civilisation partagée ? En dépit de nombreux traits d’union, leurs identités et leurs cultures matérielles demeurent multiples.
Ce premier livre de la collection « L’Europe alimentaire » s’inscrit dans une dynamique croissante de l’intérêt porté par des publics divers et nombreux aux pratiques de l’alimentation. Il réunit les positions de spécialistes des cultures alimentaires sur la notion, très complexe à définir, des identités alimentaires. Cet ouvrage croise l’analyse de l’anthropologie et de l’histoire pour présenter la formation des patrimoines gastronomiques, les processus d’échanges culinaires et l’émergence, à différentes époques et dans plusieurs pays de recettes, de produits ou de manières de manger. Il s’en dégage que les Européens ont su à la fois développer des traditions locales très marquées et faire confluer leurs goûts par la circulation des marchandises, des hommes et des idées.
La stratégie contemporaine, et capitale pour l’Europe, de valorisation par la qualité de ses produits considérés comme typiques, trouve dans ce récit les sources originelles d’un patrimoine commun aux Européens.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Postface 239

Extract

239 Postface Éric BUSSIÈRE Université Paris-Sorbonne, Paris IV (France) L’histoire de l’Europe doit désormais être envisagée selon des moda- lités et avec un regard neufs. L’Union européenne existe, elle relève d’un projet mis en œuvre depuis plus d’une cinquantaine d’années et représente bien plus qu’une simple entité institutionnelle livrée aux mains des réflexions des politistes. De plus en plus elle est observée comme une réalité globale porteuse d’identités, une, multiples et mou- vantes comme chacun des États qui la composent. L’histoire de l’Union européenne ne peut de ce fait être séparée de l’histoire générale du continent dans laquelle elle s’insère et qu’elle prolonge dans toute sa complexité et toutes ses dynamiques. L’histoire de l’alimentation se situe au cœur de cette rencontre dont elle est décidément l’un des axes importants. Les politiques qui sont actuellement celles de l’Union éclairent notre propos. La dimension réglementaire qui leur donne forme ne doit pas en masquer la signification historique. D’un coté une réglementation émanant de l’Autorité européenne de sécurité des aliments qui unifie et crée des normes valable pour l’espace des 27. Elle prolonge l’activité réglementaire auparavant entre les mains quasi exclusives des États et s’insère dans une dynamique de modernité bien antérieure à l’unification européenne, unification à laquelle, de fait, elle contribue. Au point que cette activité normative passe souvent, aux yeux de nos...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.