Show Less
Restricted access

Le «care» dans l’éducation préscolaire

Edited By Sylvie Rayna and Gilles Brougère

Cet ouvrage, issu du séminaire « Éducation de la petite enfance » (IFE/ENS de Lyon – EXPERICE – Université Paris 13), se penche sur la notion de care, dans ses aspects corporels, psychiques et culturels et ce, dans une perspective comparatiste. Le point de départ réside dans trois recherches : une étude franco-japonaise des pratiques de soin en crèche, le projet Children crossing borders sur le préscolaire dans cinq cultures et une analyse conjointe des lieux d’accueil enfants-parents dans quatre pays. Les dix chapitres de l’ouvrage visent l’approfondissement des relations entre le care (soin/accueil) et le jeu, les premiers apprentis sages, la socialisation, la diversité et l’environnement grâce aux contributions de ces recherches et d’autres, effectuées en France et dans d’autres pays, qui ont privilégié, depuis différentes disciplines, des approches post-structurales pour questionner, dans le champ préscolaire, ce prendre soin de soi, des autres et du monde.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 6. Care et éducation des plus petits dans la modernité

Extract

← 122 | 123 →CHAPITRE 6

Care et éducation des plus petits dans la modernité

Les centres pour enfants et familles, en Italie

Tullia MUSATTI1

Dans sa revue des études portant sur le care, Claude Martin (2008) a souligné différents niveaux d’analyse de cette notion en fonction des divers domaines disciplinaires et contextes de pratiques. À un certain niveau, l’analyse du care, en tant que sollicitude pour autrui, et de son rôle dans l’organisation sociale soulève des questions de philosophie morale qui se mêlent à celles de genre et du rôle des femmes dans l’organisation sociale (Tronto, 2009). À un autre niveau, l’analyse ← 123 | 124 →des pratiques de care, telles qu’elles sont historiquement déterminées et réalisées dans le cadre des relations entre individus, rejoint la question ancienne des rapports entre échange économique et échange gratuit, le don. Enfin, l’analyse du rôle des pouvoirs publics dans les tâches du care, ce que Claude Martin dénomme social care, soulève la question des relations entre sphère privée et sphère publique de la vie sociale, et entre les diverses formes sociales telles que la famille, les proches, les organisations de type communautaires ou les institutions, par rapport à la vie et au bien-être de l’individu. Claude Martin remarque que ces diverses analyses sont imbriquées entre elles et qu’il est possible, voire utile, d’aborder les questions concernant le care de façon transversale aux diff...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.