Show Less
Restricted access

La ritualité des rencontres

Modes de représentation littéraire

Edited By Karin Schulz and Fabian Schmitz

Leurs yeux se rencontrèrent – Jean Rousset a choisi de manière emblématique cette expression figée pour son étude magistrale sur la topique du coup d’œil comme rencontre première dans la littérature française. Son analyse montre exemplairement la sémantique et tradition rituelle de la rencontre comme motif littéraire dont la diversité des représentations reste encore inaperçue. Les contributions choisies pour ce volume reconsidèrent la ritualité des rencontres et ses modes divers de représentation dans la narration française du xixe et xxe siècle. Elles permettent de relire et décrire la variété d’échelons conceptuels ainsi que le contexte socio-culturel divers des notions du rituel et de la rencontre face à leur convergence et divergence sémantiques.

Show Summary Details
Restricted access

Échange de biens et frénésie de dépenses : nouveaux espaces d’action économique dans les textes de Flaubert et Zola (Kirsten von Hagen)

Extract

| 67 →

Kirsten von Hagen

Échange de biens et frénésie de dépenses : nouveaux espaces d’action économique dans les textes de Flaubert et Zola

Abstract: The aim of the article is to examine new areas of economic knowledge and action that emerged in 19th-century France, particularly in respect to the question of social mobility. It suggests that ritual can serve as a frame for interrogating how women were addressed as consumers when it came to the reorganization of flows of goods and capital.

L’objectif de cet article est d’examiner la mobilité sociale comme nouveau domaine de connaissance, notamment sous l’angle économique, tel qu’il a pu apparaître en France au XIXe siècle. Il s’agit en particulier de s’interroger sur la place des femmes dans le circuit économique, alors que l’information en la matière fait encore souvent défaut. Elles sont en effet le plus souvent réduites à un rôle marginal d’acheteur(euse) dans la réorganisation des flux de biens et de capitaux, alors que leur rôle est bien plus important. En y regardant de plus près, il s’avère souvent qu’une telle représentation, qui place les hommes en position de détenteurs des connaissances économiques, et par conséquent, d’autorités uniques, est parfois compromise. Je voudrais montrer ceci plus en détail au travers de deux textes : Madame Bovary de Gustave Flaubert (1856) et Au Bonheur des Dames de Zola (1884). Le texte...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.