Show Less
Restricted access

Traduction et interculturalité

Entre identité et altérité

Series:

Edited By Nikol Dziub, Tatiana Musinova and Augustin Voegele

L’interculturel étant constitutif du culturel, et la traduction fonctionnant comme un outil de médiation entre les cultures, il semble indispensable d’étudier les liens entre l’un et l’autre. La figure qui est au cœur des études traductologiques est celle de l’Autre, et le traducteur doit trouver le juste équilibre entre identité et altérité, mais aussi entre dénotation et connotation(s), entre explicite et implicite, entre littérature et culture. Pour mener à bien cette « négociation » (Umberto Eco), il lui faut tenir compte d’éléments aussi variés que le différentiel cognitif entre les lecteurs de l’original et ceux de la traduction, la variabilité des connotations culturelles de certains termes et les éthé discursifs mobilisés dans le texte à traduire.

Show Summary Details
Restricted access

Le transfert culturel dans la traduction littéraire : les nouvelles d’Ivan Bounine en français

Le transfert culturel dans la traduction littéraire : les nouvelles d’Ivan Bounine en français

Extract

Nadejda Tarassova

Résumé : La problématique principale de la présente étude est celle des stratégies permettant de franchir l’écart culturel dans le cadre d’une traduction littéraire. Nous nous concentrons sur la traduction française (1987), par Jean-Luc Goester et François Laurent, des nouvelles d’Ivan Bounine recueillies dans Les Allées sombres (1938–1944). Il s’agit, dans un premier temps, après une brève présentation du contexte de création des nouvelles, de commenter les stratégies et les procédés mobilisés par les traducteurs des Allées sombres. Dans un second temps, nous nous penchons sur la question de la possibilité et de la finalité de la traduction des textes littéraires.

Mots-clés : transferts culturelstraduction littéraireIvan Bouninelecteuraltérité

Cultural Transfer and Literary Translation: the Case of Ivan Bunin’s Short Stories

Abstract: The paper focuses on the question of cultural transfers in literary translation: its main aim is to analyse some strategies the translators use in order to translate the cultural elements of a literary work. The case of Jean-Luc Goester and François Laurent’s translation (1987) of Ivan Bunin’s Les Allées sombres (1938–1944) is particularly interesting, as the 1933 Nobel Prize Winner’s short stories are culturally extremely complex. The first part will be dedicated to the presentation of the context in which the short stories were written, and the author will make comments on the strategies and processes...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.