Show Less
Restricted access

L’hebdomadaire Die Zukunft (1938-40) et ses auteurs (1899-1979) : Penser l’Europe et le monde au XXe siècle

Series:

Annette Grohmann-Nogarède

Dans cet ouvrage, l’auteure présente une publication sur l’émigration antihitlérienne. On y découvre un vaste réseau transnational composé de plusieurs auteurs de différents pays dont Thomas et Heinrich Mann, H.G. Wells, Aldous Huxley, François Mauriac ou Georges Duhamel. C’est un voyage dans le temps couvrant une grande partie du XXe siècle à la découverte des personnalités hors pair : les architectes qui ont façonné le monde tel qu’il est aujourd’hui. Le sens de la responsabilité de l’intellectuel devant l’histoire et une détermination sans faille les relient. L’image de cet "intellectuel engagé" apparaît sous un jour nouveau.

Show Summary Details
Restricted access

Première partie : Die Zukunft en amont

Extract



1 Les origines de la coopération (1899–1938)

L’histoire du réseau de l’hebdomadaire Die Zukunft commence à l’aube du XXe siècle, une période de prospérité croissante en Europe suite à l’industrialisation, marquée néanmoins par la question sociale et le nationalisme triomphant. Face à ces nouvelles interrogations, des cercles transnationaux progressistes et pacifistes cherchent des solutions aux questions pressantes des inégalités sociales et de la marche à la guerre, en proposant des modèles alternatifs. Les associations créées dans cet objectif sont les ancêtres des ONG actuelles26.

L’activité de ces réseaux, associations et partis s’épanouit après la catastrophe de la Première Guerre mondiale grâce aux Traités de Locarno et aux échanges transnationaux qui les accompagnent. La période de stabilisation économique et politique de 1925 à 1929 fait émerger une vie intellectuelle effervescente en Europe, et plus particulièrement à Berlin, qui devient une métropole culturelle de rang mondial. De nombreux intellectuels étrangers s’y installent, dont des représentants des mouvements d’indépendance dans les pays colonisés par les puissances européennes grâce à un droit d’asile généreux. Dans ce contexte d’épanouissement culturel, Willi Münzenberg, un proche de Lénine et Trotski, met en place un réseau mondial sans précédent pour le compte du Komintern dans les années 1920 et 1930.

Le Zukunft représente la confluence des réseaux pacifistes et...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.