Show Less
Restricted access

L’hebdomadaire Die Zukunft (1938-40) et ses auteurs (1899-1979) : Penser l’Europe et le monde au XXe siècle

Series:

Annette Grohmann-Nogarède

Dans cet ouvrage, l’auteure présente une publication sur l’émigration antihitlérienne. On y découvre un vaste réseau transnational composé de plusieurs auteurs de différents pays dont Thomas et Heinrich Mann, H.G. Wells, Aldous Huxley, François Mauriac ou Georges Duhamel. C’est un voyage dans le temps couvrant une grande partie du XXe siècle à la découverte des personnalités hors pair : les architectes qui ont façonné le monde tel qu’il est aujourd’hui. Le sens de la responsabilité de l’intellectuel devant l’histoire et une détermination sans faille les relient. L’image de cet "intellectuel engagé" apparaît sous un jour nouveau.

Show Summary Details
Restricted access

Deuxième partie : Die Zukunft en action

Extract



1 Une analyse du totalitarisme nourrie par les théoriciens des années 1920/30 et complétée par les échanges intellectuels au sein du Zukunft

Comme nous avons déjà pu l’évoquer, on trouve au sein du Zukunft plusieurs auteurs qui se sont fait un nom en tant que théoriciens du fascisme, du national-socialisme ou, de manière générale, du totalitarisme, tels les antifascistes italiens qui ont contribué à forger la notion de « totalitarisme » dès les années 1920 aux côtés de Gaetano Salvemini : Carlo Sforza (libéral républicain) et Luigi Sturzo (chrétien-démocrate)1073.

La question se pose dès le départ si seuls le fascisme ou le nazisme devaient être considérés comme « totalitaires » ou s’il fallait inclure l’URSS stalinienne dans cette définition. Pendant que les anciens communistes excluent l’URSS jusqu’au pacte germano-soviétique, d’autres auteurs établissent très tôt des ressemblances entre ces trois régimes.

Les « renégats » Willi Münzenberg, Ignacio Silone, Manès Sperber ou Richard Löwenthal font partie du premier groupe1074. En ce qui concerne Arthur Koestler, son expérience de la guerre civile espagnole et de la terreur soviétique contre le POUM l’amène à revoir ses positions plus tôt, comme ses amis George Orwell et Franz Borkenau. Koestler publiera ses écrits autobiographiques après la guerre1075, mais ses articles pour le Zukunft sont à mettre en perspective avec son...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.