Show Less

Le développement du langage observé chez un enfant bilingue

Commenté et annoté par Pierre Escudé

Series:

Escudé Pierre

Comment se comporterait un enfant mis en présence de deux langues qu’on lui parlerait également ? Cette interrogation, à l’aube d’un 20 e siècle où le bilinguisme est accusé de déformer chacune des langues en jeu et d’être une plaie sociale dans une Europe farouchement nationaliste, trouve sa réponse dans la thèse de Jules Ronjat. Pendant cinq ans, le linguiste va étudier les comportements langagiers et comportementaux du petit Louis, confronté à deux langues familiales : le français et l’allemand. Un siècle plus tard, la réédition de cet ouvrage pionnier sur le bilinguisme est d’une formidable actualité pour la linguistique générale et expérimentale, la pédagogie et la politique éducative, dans un monde marqué sans complexes par le multilinguisme. Cette nouvelle édition associe des notes scientifiques à une réflexion ouverte aux futurs professeurs comme aux familles que les enjeux éducatifs du bilinguisme précoce fascinent et interrogent.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

I ACQUISITION DE DEUX SYSTEMES ARTICULATOIRES DISTINCTS

Extract

42 I ACQUISITION DE DEUX SYSTEMES ARTICULATOIRES DISTINCTS § 6. – Les débuts du langage articulé conscient remontent pour Louis au 8e mois suivant sa mère : elle croit qu’alors en disant [m´"ma] il veut l’appeler. J’ai constaté qu’au 11e il comprend des appels comme Horch ! (il se tient immobile et écoute), Plumm Sack ! (il s’assied brusquement sur un coussin). Vers la fin de ce mois, quand on lui demande Wo ist Papa ? il me montre ; quand on lui dit Sag mal Ticktack, il répète ["i "a] ; quand la pendule sonne, il la regarde et chante : Lent i a Ce chant devient au 13e mois un mot [i"a] prononcé sans arrêt du souffle et sans intervalle musical régulier, avec les deux voyelles d’intensité à peu près égale ; au commencement du 14e Louis dit [ti"ta] pour désigner une pendule ou une montre ou pour signaler le fonctionnement d’une sonnerie électrique. Au commencement du 12e mois il dit [pa"pa] ; il se livre à des exercices articu- latoires très variés et fait les plus grands efforts pour parler ; à la fin de ce mois il dispose déjà d’un vocabulaire allemand assez étendu ; un vocabulaire français de quelque importance n’est guère acquis qu’au 15e mois. § 7. – Le détail de ces débuts ne présenterait aucun intérêt particulier ; les faits relatifs aux premiers mots ou groupes de mots prononcés par les adultes que l’enfant comprend, ou plutôt aux...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.