Show Less
Restricted access

La réception de Shakespeare en Allemagne de 1815 à 1850

Propagation et assimilation de la référence étrangère

Series:

Christine Roger

Au cours de la seconde moitié du XIX e siècle, Shakespeare est élevé dans un grand nombre d’histoires littéraires allemandes au rang de « troisième auteur classique allemand » aux côtés de J. W. Goethe et de F. Schiller. Ce Shakespeare façonné par l’historiographie littéraire a longtemps influencé les chercheurs dans leur perception de sa réception allemande durant le XIX e siècle tout entier. La période post-romantique de son accueil, considérée comme académique, fut ainsi longtemps oubliée.
Cette étude s’intéresse aux processus et aux pratiques de la réception de Shakespeare durant la période dite du Vormärz. Elle montre d’abord que les débats continuent à porter entre 1815 et 1850 sur les conditions nécessaires pour la constitution d’un théâtre national allemand et l’apparition sur scène d’un « deuxième » Shakespeare. L’analyse des différents vecteurs de sa diffusion (édition et traduction des œuvres, périodiques, almanachs, anthologies, documents iconographiques, essais critiques, monographies) dans la deuxième partie témoigne de l’étonnante ampleur de ce transfert culturel, tout en offrant une vue instructive du contexte d’accueil. La dernière partie de l’étude est consacrée à l’assimilation et à l’impatronisation de Shakespeare par un large public allemand.
Contenu : La réception de Shakespeare en Allemagne avant 1815 – La place de Shakespeare dans le champ littéraire et théâtral du Vormärz : débats et instrumentalisations – Traductions et éditions des œuvres de Shakespeare : des médiateurs individuels aux entreprises éditoriales de grande envergure – Vecteurs et stratégies de conquête d’un public élargi : l’impatronisation de l’auteur étranger.