Chargement...

Autour de la césure

Actes du colloque Damon des 3 et 4 novembre 2000

de François Spaltenstein (Éditeur de volume) Olivier Bianchi (Éditeur de volume)
©2004 Comptes-rendus de conférences XXIV, 218 Pages
Série: ECHO, Volume 3

Résumé

La césure est au centre des problèmes de métrique: elle concerne tout autant ceux qui se préoccupent de la prononciation des vers que ceux qui s’intéressent à leur genèse; elle a intrigué les théoriciens de la prosodie comme ceux de la métrique; on en parle dans tous les manuels. Et pourtant, aucun métricien n’a pu donner de la césure une définition que tous acceptent, ni en élaborer une théorie qui satisfasse ses pairs. Elle reste un mystère.
C’est pour cela que le groupe Damon, fondé en 1995 par Alessandra Lukinovich et Martin Steinrück et qui rassemble des métriciens de Suisse romande et quelques membres étrangers, a réuni en novembre 2000 des spécialistes reconnus en même temps que de jeunes chercheurs, tous rassemblés «autour de la césure». Ils se sont adjoint des spécialistes de l’analyse instrumentale de la parole, dont les résultats fournis par l’informatique ont parfois surpris les métriciens, qui travaillent avec une image bien imprécise de la parole réelle. Leurs contributions reproduites ici sont enrichies par la publication d’une refonte complète des tables de O’Neill par Stefan Hagel, qui est appelée à devenir un outil indispensable des métriciens.

Résumé des informations

Pages
XXIV, 218
Année
2004
ISBN (Broché)
9783039102303
Langue
Français
Mots clés
Latein Zäsur (Metrik) Kongress 2000 Questions de métrique Prononciation des vers Genèse des vers Tables de O'Neill Tables de métrique Théories de la césure Analyse instrumentale de la parole
Published
Bern, Berlin, Bruxelles, Frankfurt/M., New York, Oxford, Wien, 2004. XXIII, 218 p., nombr. ill, graph. et tabl.

Notes biographiques

François Spaltenstein (Éditeur de volume) Olivier Bianchi (Éditeur de volume)

Les responsables de la publication: François Spaltenstein (1949) a étudié à Lausanne, où il a passé son doctorat. Il enseigne à l’Université de Lausanne. Olivier Bianchi (1974) a étudié la philologie classique à Lausanne, où il prépare un doctorat comme assistant en latin. Martin Steinrück (1957) a étudié la philologie classique à Bâle, avant de soutenir son doctorat à Lausanne et l’habilitation à Fribourg (Suisse). Il enseigne comme privat-docent à Fribourg et comme professeur suppléant à Lausanne, Genève et Neuchâtel. Alessandra Lukinovich (1950) a étudié à Bâle et à Genève. Elle enseigne la langue et la littérature grecques aux Facultés de lettres et de théologie de l’Université de Genève.

Précédent

Titre: Autour de la césure