Show Less

Etre bilingue

4 e édition ajoutée d’une postface

Series:

Georges Lüdi and Bernard Py

Le bi-/plurilinguisme est à la fois une composante et une manifestation de la diversification culturelle dans un monde « globalisé ». Il est aussi devenu un objectif largement reconnu de l’éducation. En tant que phénomène langagier, il bénéficie de la richesse des moyens d’investigation de la linguistique actuelle. En 2002, une révision approfondie de ce livre s’est efforcée de tenir compte à la fois de l’évolution du contexte socio-linguistique qui avait servi de cadre à l’étude, et de celle des outils théoriques disponibles. Les auteurs ont conservé l’esprit de la première édition; ils n’ont pas cherché à produire une encyclopédie du bilinguisme, mais proposé au lecteur un parcours d’observation et de réflexion à travers un terrain particulier – la région suisse de Neuchâtel – qui ancre la démarche dans un contexte socioculturel authentique. Pour cette nouvelle édition, les auteurs ont ajouté dans une postface les développements récents qu’ils jugent les plus pertinents. Ceux-ci enrichissent la réflexion théorique servant de moteur à ce parcours conduisant à des généralisations qui étendent la portée des observations initiales. Ils font de cet ouvrage un accompagnement à l’expérience pratique et réflexive du bi-/plurilinguisme qui concerne un très grand nombre de personnes en Europe et dans le monde.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

CHAPITRE 3: DEUX LANGUES, DEUX CULTURES, DEUX SCHEMATISATIONS DE LA REALITE 53

Extract

Chapitre 3 Deux langues, deux cultures, deux schématisations de la réalité Dans le chapitre 2, nous avons constaté que l’apprentissage d’une se- conde langue peut avoir une influence sur la représentation que l’on a de soi-même, des autres, du monde en général. Mais qu’en est-il exacte- ment de cette influence? Est-ce la langue qui est à l’origine de notre vi- sion du monde, ou est-elle l’instrument qui reflète et développe des structures culturelles plus profondes? Pour nous, ces questions sont im- portantes dans la mesure où une idéologie déterministe largement répandue a longtemps prétendu que la relation entre la langue «mater- nelle» et la pensée était si profonde et si unilatérale que le bilinguisme apparaissait comme une sorte de maladie, une désagrégation de la pensée1. Notre réponse provisoire est que la compétence linguistique est enchâssée dans une compétence d’interaction élargie et dans une schématisation de la réalité dont tous les éléments sont interdépendants. Partant de là, nous nous interrogerons sur les éléments constitutifs du biculturalisme et nous montrerons à l’aide d’exemples la variété et la multiplicité des facettes que présente la compétence d’interaction bi- culturelle. Il est vrai que cette dernière (qui inclut le bilinguisme) ne constitue qu’une des réponses possibles des migrants au défi de la dis- tance culturelle; et qu’elle dépend en grande partie des attitudes...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.