Show Less

La transition entre école et monde du travail

Préparer les jeunes à l’entrée en formation professionnelle

Series:

Jonas Masdonati

Dans un contexte socioéconomique de plus en plus exigeant, comment la transition entre l’école obligatoire et la formation professionnelle est-elle perçue et vécue par les jeunes ? Est-il possible d’aider ces jeunes à affronter cette première étape capitale de l’entrée dans le monde du travail ? Comment peut-on évaluer de manière adéquate les apports des mesures mises en place pour accompagner les jeunes en transition ?
Le phénomène de la transition entre l’école et le monde du travail est analysé en trois étapes. Tout d’abord, l’élaboration d’un modèle théorique permet de décrire le processus de transition dans sa complexité. Il met notamment en exergue l’importance des perceptions de la transition ainsi que des stratégies mises en place par les jeunes pour s’insérer dans le monde du travail. Dans un second temps, une intervention est conçue et mise en œuvre afin de préparer des jeunes en difficulté à l’entrée en formation professionnelle. Elle se focalise sur deux thématiques peu exploitées dans les programmes actuels : le développement de compétences relationnelles et l’amélioration des représentations de la formation professionnelle. Finalement, l’intervention est évaluée par des procédés quantitatifs et qualitatifs, dans le but de considérer ses effets à court et à long terme sur les participant-e-s et sur leur manière de répondre aux défis de la transition.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Annexes 269

Extract

ANNEXE 1: Statistiques des échelles et des items simples STATISTIQUES DES ECHELLES: ANALYSE FACTORIELLE ET CONSISTANCE INTERNE TABLEAU A1.1 – Echelle Ba: Communication (Cungi, 2001). nr. Item Item Loadinga M ET r it b B1 Je me sens à l’aise dans les situations relationnelles. .89 7.17 1.24 .81 B3 Je regarde facilement la personne qui me parle ou à qui je parle. .54 7.27 1.11 .57 B6 Je peux me rapprocher physiquement des personnes à qui je parle, quand cela est souhaitable, sans éprouver de gêne. .72 6.95 1.36 .75 B8 Je vérifie souvent si j’ai bien compris ce que l’autre a dit. .72 6.47 1.38 .39 B11 J’écoute l’interlocuteur sans l’interrompre. .17 6.97 1.27 .50 B12 Je vérifie souvent si l’autre a bien compris mon message. .45 6.37 1.53 .65 B14 Je souris facilement. .74 6.97 1.46 .61 B15 Je parle assez distinctement pour être compris. .72 6.42 1.39 .64 B19 J’ai une attitude ouverte. .81 6.80 1.22 .68 B23 Je parle assez fort pour être entendu. .84 6.60 1.35 .66 Alpha de Cronbach = .89 Note. Les données se réfèrent à la passation du questionnaire à T1. a Analyse factorielle en composantes principales, type Varimax. b Corrélation item – total. TABLEAU A1.2 – Echelle Bb: Affirmation de soi (Cungi, 2001). nr. Item Item Loadinga M ET r it b B1 Je me sens à l’aise dans les situations relationnelles. .76 7.17 1.22 .75 B2 Je n’éprouve pas de manifestations physiques dans les situations relationnelles (cœur qui bat vite,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.