Show Less

S’investir dans son travail : les enjeux de l’activité enseignante

Series:

Bernard André

L’activité de l’enseignant mobilise de manière importante sa personne, son histoire, ses affects. La notion d’investissement subjectif permet de rendre compte de ces aspects, en se focalisant sur les interactions de la subjectivité de l’enseignant avec son environnement de travail et ses activités. Cet ouvrage se fonde sur une étude clinique de seize entretiens d’auto confrontation, lors desquels les enseignants ont commenté les traces de leur activité préalablement enregistrée sous forme vidéo.
Comprendre ce qui est au cœur de cet investissement subjectif est un enjeu important, spécialement dans une période d’intensification et de complexification du métier d’enseignant. Cet ouvrage est destiné à un public pluriel : l’enseignant qui souhaite mettre des mots sur son activité ; le formateur d’enseignants qui cherche à rejoindre les préoccupations de ceux qu’il forme ; les acteurs ayant une fonction de soutien ou d’encadrement dans les écoles ; et finalement le sociologue intéressé par les enjeux du travail.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Parallèles 133

Extract

133Rôle et cadre Il est vrai que l’École Normale avait une visée plus prescriptive que réflexive. Et cet extrait montre comment une formation peut entraîner à son insu un investissement subjectif supplémentaire difficile lorsque l’enseignante se trouve dans l’incapacité d’entrer dans le rôle pré- formaté par elle, sans développer les ressources pour explorer d’autres rôles, poser d’autres cadres. Ici, c’est la formation continue qui a permis à cette enseignante de questionner son cadre et son rôle, d’en explorer d’autres, et de trouver une manière de fonctionner qui la mette en accord avec elle-même. Cette démarche lui a permis de passer d’un mode d’investissement lié à une pénibilité («C’était rude») à un mode lié au plaisir, à l’aisance («J’ai du plaisir maintenant. J’aime vraiment ce que je fais»). PARALLÈLES La trajectoire de Laura, nous l’avons montré, va d’un manque d’assu- rance et de confiance («j’étais dans un rôle de maîtresse rigide, je ne m’autorisais pas beaucoup de choses, j’étais enfermée dans un rôle, je ne savais pas si j’avais le droit de sortir de ce rôle-là»), vers une autonomie confiante. C’est ce même chemin qu’elle propose à ses élèves: C’est un peu, à mon avis, c’est le but, l’objectif principal du cycle initial, c’est de leur donner confiance et qu’ils osent s’exprimer, et qu’ils prennent confiance aussi dans les autres, dans le groupe en tant qu’individu, qui ont aussi le droit de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.