Show Less
Restricted access

Génocide, enfance et adolescence dans la littérature, le dessin et au cinéma

Series:

Edited By Silke Segler-Meßner and Isabella von Treskow

L’objectif de ce recueil est d’étudier la vision formée au cours des génocides et des guerres par les enfants et les adolescents ainsi que la symbolisation de l’enfance et de la jeunesse. Les contributions tentent de comprendre l’expression des expériences sur la base de récits, de poésies, de dessins et de témoignages. Centré sur la Shoah en Europe et le génocide des Tutsi au Rwanda, sans pour autant oublier les persécutions national-socialistes des résistants politiques et des Roms, ce volume interdisciplinaire rassemble des articles de base sur la transmission du vécu et sur la réception de l’expérience, du plus jeune âge jusqu’à l’adolescence, de l’emblématique au référentiel, se vouant ainsi à un champ de recherche dont le potentiel n’est pas encore assez exploité.
Show Summary Details
Restricted access

Les voix et les figures de l’enfance – Quelques aspects des représentations dans la fiction sur le génocide des Tutsi

Extract



Le génocide des Tutsi de 1994 a fait, selon les sources, entre 500.000 et 1.000.000 de morts, dont une partie importante d’enfants. Les enfants tutsis, vus par les propagandistes de la purification ethnique comme les futurs défenseurs d’une minorité à détruire furent désignés tôt parmi les cibles à éliminer dans l’entreprise génocidaire.1 Selon certains chiffres, les massacres auraient causé la mort de près de 300.000 enfants tutsis.2 Dans une étude sur les conditions de vies des enfants après le génocide, l’UNICEF comptait en 1998 près de 300.000 orphelins vivant dans des communautés ayant un enfant à leur tête.3 Mais les enfants ont aussi participé aux crimes. Human Rights Watch dénombrait ainsi, huit ans après les faits, près de 4.000 mineurs détenus dans les prisons rwandaises, en attente d’un jugement.4

Avant de se pencher sur les textes où l’enfance est thématisée, il est important de définir la notion d’enfance utilisée ici. Nous la concevons au sens large, comme l’étape se situant entre la naissance et l’adolescence, sans se limiter à une simple considération des années passées depuis la naissance. Cette approche rappelle en ce sens l’interprétation de Bourdieu qui voit en l’âge une « donnée biologique socialement ← 329 | 330 → manipulable et manipulée »5. Bien que cette définition de Bourdieu puisse être vue de manière plus profonde, défendant la thèse...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.