Show Less
Restricted access

Des étudiants européens

« Erasmus » et l’aventure de l’altérité

Series:

Vassiliki Papatsiba

L’objet de cet ouvrage est une analyse de l’expérience étudiante de la mobilité en Europe, ceci à travers les rapports remis par les étudiants en fin de séjour auprès du Conseil régional de Rhône-Alpes qui les a co-financés. L’étude s’attache à explorer les spécificités de l’appréhension de l’étranger et les modes d’approche et de négociation de l’altérité que l’étudiant développe lors d’un séjour à l’étranger dans le cadre du programme européen Erasmus. Elle pose également la question de la contribution de cette période de mobilité en Europe à la transformation de l’identité culturelle et à l’évolution personnelle de l’étudiant. Interroger les effets sur ces jeunes candidats à la mobilité d’un côtoiement, plus long et plus systématique que le voyage touristique, mais plus temporaire que le changement de résidence, devient une démarche indispensable devant le défi historique de construction d’avenir commun que rencontrent l’Europe et ses populations. Dans une tension entre l’ouverture des frontières aux capitaux, aux hommes, aux idées, et l’affirmation, voire le repli sur les identités nationales, l’étude de ces processus de contacts directs entre ces jeunes Européens mobiles, peut apporter des éléments de réponse au questionnement politique actuel et suggérer les moyens à mettre en place pour accompagner et faciliter les mutations à venir.
Contenu: Analyse de l’expérience étudiante de la mobilité Erasmus à travers d’écrits – Relation de proximité ou regard éloigné de l’étudiant sur la société d’accueil – L’implication du scripteur dans l’écriture est une marque du rapport développé à l’altérité – Renforcement d’une image de soi positive – Citoyenneté européenne à peine esquissée – Développement insuffisant du décentrage culturel et de ses compétences interculturelles.