Show Less
Restricted access

Repenser les stratégies nucléaires

Continuités et ruptures. Un hommage à Lucien Poirier

Series:

Edited By Thomas Meszaros

Cet ouvrage a pour objectif d’enrichir la connaissance dans un domaine particulier des relations internationales et stratégiques : les stratégies nucléaires. Pour contribuer à cette connaissance, il réunit les contributions de jeunes chercheurs et chercheurs confirmés, issus d'horizons différents, qui invitent à repenser les trajectoires historiques et intellectuelles des stratégies et des armes nucléaires dans les relations internationales. Ce volume interroge la période des origines, celle des premières pensées sur le sujet, en particulier celle de Lucien Poirier, à qui cet ouvrage rend hommage. Ce retour aux sources de la pensée stratégique nucléaire, à l’époque de la guerre froide, permet d’envisager les continuités et les ruptures à l’œuvre depuis, dans les relations internationales post-guerre froide, notamment sur les questions liées à la diffusion et à la virtualisation de l’arme nucléaire ainsi qu’au désarmement nucléaire.

Ce livre, en proposant une réflexion originale et fondamentale sur la place des armes nucléaires dans les théories des relations internationales, invite aussi à ouvrir un débat constructif sur leurs trajectoires passées, présentes et à venir dans les relations internationales proprement dites.

Show Summary Details
Restricted access

Le désarmement et la défense antimissile ou l’hypothèse d’une métastratégie américaine post nucléaire (Alexis Baconnet)

Extract

Le désarmement et la défense antimissile ou l’hypothèse d’une métastratégie américaine post nucléaire

Alexis Baconnet

Plus nous contribuons à créer une image dévalorisée d’une arme (que nous conservons), plus nous réduirons les motivations de ceux qui cherchent à en faire l’acquisition1.

La Corée du Nord a récemment construit un nouveau tunnel de tir nucléaire et prétend avoir acquis la bombe H. L’Iran (ex) proliférant2 a probablement acquis une capacité nucléaire militaire du seuil. Et les tensions entre la Russie et les États-Unis – tous deux détenteurs d’arsenaux pléthoriques – renaissent, que ce soient au sujet de l’OTAN, du bouclier antimissile ou de la Syrie. Dans ce climat, comment ne pas être favorable au désarmement nucléaire et à la défense antimissile (DAM), cette dernière offrant de nous protéger réellement – et non plus rationnellement comme la dissuasion – contre une attaque nucléaire  ? Sauf qu’il pourrait s’agir de faux-semblants.

Les États-Unis sont l’unique hyperpuissance, seul État à cumuler la supériorité politique, économique, militaire, technologique et culturelle3.←167 | 168→ Ils constituent avec la Russie la seule relation de réduction des armements nucléaires existante4. Or si l’arme nucléaire n’occupe plus la place centrale qui était la sienne durant la Guerre froide, elle n’en demeure pas moins l’unique moyen de sanctuariser un territoire national. Quant à la DAM occidentale sous égide américaine, il s’agit du...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.