Show Less

Cinéma dans la Tête

L’esthétique du film à la lumière des neurosciences

Series:

Emmanuelle Glon

L’approche cognitiviste proposée dans cette étude vise à inscrire l’expérience que nous avons du film dans le prolongement créatif et ludique de notre activité générale de compréhension du monde et de l’esprit. De ce point de vue, l’image filmique n’est ni un objet de signification langagière, ni une cause de marginalité mentale, mais un vaste champ expérimental où s’élaborent et se révèlent la complexité et la finesse de la mentalisation humaine. Par la variété de ses formes, ses particularités techniques et scéniques ainsi que sa nature mouvante, le film est une subversion de la nature. En lui imposant ses prérogatives, le film permet au cerveau humain d’exploiter sa propre créativité, au-delà de ses propres lois et sans lequel l’expérience esthétique n’aurait jamais pu exister. En associant à la réflexion esthétique les apports explicatifs des neurosciences cognitives, l’analyse de l’expérience du film en général et du cinéma en particulier participe à un tournant dans la réflexion philosophique sur l’esprit.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

I. Esthétique et psychologie naturalisée - 19

Extract

19I. Esthétique et psychologie naturalisée Comment se fait-il qu’un enfant puisse jouer à faire-semblant d’être un Indien sans croire pour autant qu’il en est un alors qu’il ne maîtrise pas la différence entre la fiction et la réalité ? Pourquoi un nouveau-né âgé seulement de trois heures arrive-t-il à imiter les grimaces ? Pourquoi des personnes qui, à cause d’un accident cérébral, ne peuvent plus percevoir le mouvement, peuvent en revan- che voir les choses se déplacer sur un écran de cinéma ou de télévision ? Est-ce qu’un chimpanzé pourrait avoir une émotion esthétique ? Ces questions, apparemment futiles, sollicitent un certain nombre de proces- sus clé de l’esprit humain, tels que la recognition, l’imagination, le langage, le raisonnement pratique, le jugement ou encore la mémoire. Historiquement, la philosophie traditionnelle a été marquée principalement par un rejet du natura- lisme en psychologie. La philosophie contemporaine est même née de leur di- vorce, puisque les deux figures emblématiques du paysage philosophique du der- nier siècle, à savoir le fondateur de la philosophie analytique, Frege et celui de la phénoménologie, Husserl, visent à montrer que la logique et la psychologie sont deux, les phénomènes mentaux étant subjectifs, privés et contingents, les lois lo- giques étant publiques, nécessaires et objectives. Il revient principalement à Quine et aux sciences cognitives d’avoir réhabilité la psychologie et ainsi d’avoir mo- tivé une nouvelle approche philosophique de l’esprit.1 Aussi, la philosophie...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.